VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

EVENEMENT 005 ◭ Conférence de l'OVS
ϟ this is the road to ruins, and we're starting at the end, say yes, let's be alone together.
avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ

star : Moi-même
crédit : Domina.
lettres postées : 1252
date d'entrée : 28/03/2010



Message Posté Sam 22 Sep - 12:45.

événement oo5 – saison 2
SUJET GLOBAL

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Une estrade. Des dizaines de chaises. Les dirigeants de l'OVS étaient tous là, assis derrière leur table. Le visage serein. Comme si tout allait bien, comme si tout était sous contrôle. Malphéda Graymalkin était présente. Elle avait tenu à ce que la conférence se déroule dans son université afin que les étudiants y assistent avec plus de facilités – d'ailleurs, toutes les heures de cours prévues sur cette plage horaire avaient été supprimés. Thadeus Pritchard, le Ministre de la Magie, était également présent. Mais ce n'était ni lui, ni Malphéda qui prendraient la parole aujourd'hui. Un parfait inconnu pour de simples londoniens. Le Président de l'Organisation Vulnera Samento : Philipp Humphray. Celui-ci s'était fait plutôt discret depuis la création de l'OVS, et pourtant en ce jour, il était obligé de sortir de l'ombre et de prendre ses responsabilités. Cet événement représentait bien plus qu'une simple conférence, pour Humphray. C'était le moment de vérité. Celui qui décidera si la population, les médias, la communauté magique internationale choisiront de croire en lui.

La salle se remplie. Des sorciers du monde entier se pressent dans l'Université de Londres en compagnie des étudiants qui ont de lourdes questions à poser. C'est maintenant que tout se joue.

Tout le monde en a conscience : cette conférence sera déterminante pour le futur de la communauté magique.

N'oubliez pas que la conférence a lieu avant la mort de Malphéda Graymalkin et qu'elle est bel et bien présente à l'événement en tant que dirigeante de l'ovs. Merci d'en tenir compte dans vos RP's.

Pas besoin d'attendre, vous pouvez commencer à poser vos questions. N'hésitez pas à les enchainer ; Dominus Tenebrae se chargera d'y répondre en animant le sujet
.

Le staff de Londres.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 7 Oct - 18:53.

Ca commence avec de la douleur. Une souffrance que rien ne peut arrêter. Puis ça continue avec de la colère. De la rage. D’avoir des questions qui n’auront jamais de réponses. Irina perdait le contrôle. Le contrôle de sa vie, de ses sentiments. Le temps continuait sa route perpétuelle. Mais elle, elle était figée dans le passé. Dans le passé d’une guerre qui n’en finissait plus. Dans une inquiétude qui la rongeait. Une angoisse. Un besoin de vengeance. Un nom souillé. Une trahison. Alors, contre toute attente, elle s’était rendue à Londres. Lorsqu’elle avait entendu dire qu’on avait retrouvé le corps de Mr X, lorsqu’elle avait entendu dire que l’organisation vulnera samento comptait répondre à des questions, elle n’avait pas hésité une seule seconde. Des questions, elle en avait des mille et des cent. A commencer par la mort de son père. Par des mascarades de justice. Parce qu’on leur avait promis un monde sûr. On leur avait promis la paix et la sécurité. Mais à peine la nouvelle année avait-elle commencé que le monde tombait en ruine. Une tempête de neige. Un lac souillé par le sang. Un entretien avec Raspoutine qui lui donnait encore des frissons.

Elle était arrivée en avance, parce qu’elle voulait des réponses à ses questions. Et des réponses franches. Elle savait qu’elle n’était qu’une jeune élève de Durmstrang, et qu’elle n’avait sûrement pas sa place ici, mais elle n’en avait que faire. Quand elle avait une idée derrière la tête, elle n’abandonnait jamais. Assise au premier rang, elle les dévisageait tous. Placés sur une estrade, les membres de l’OVS avaient l’air impressionnant, mais au fond ce n’étaient que de simples humains. Des humains qui lui devaient la vérité. Elle écoutait le temps passer. L’écho des murmures et des interrogations. Mais elle ne fixait qu’un homme : Humphray. Lui qui ‘était muré dans un silence. Qui les avait abandonné avait décidé de se la jouer transparent. Elle ne le haïssait pas. Elle ne le méprisait pas. Elle ne le comprenait pas. Comment un homme qui prétendait vouloir réunir une Europe en ruine pouvait se comporter aussi froidement ? Laisser les sorciers dans le mystère, c’était une chose. Ne pas les aider, c’en était une autre, surtout après ce qu’ils avaient traversé.

Elle aurait aimé croire en lui. Elle aurait aimé pouvoir lui dire qu’elle le soutenait. Qu’elle le suivait. Mais en réalité, elle était bien loin du compte. Cet homme, qui se tenait là, fier et impassible, cet homme en qui personne ne pouvait lire, elle lui en voulait. Elle se sentait trahie. Abandonnée. Elle se sentait seule. Isolée. Alors, lorsqu’on ouvrit la conférence. Lorsqu’on demanda à l’assistance de poser des questions, elle se leva. Elle était certainement trop jeune pour comprendre. Mais il fallait qu’elle soit sûre et certaine qu’elle pouvait leur faire confiance, à ceux qui trônaient. Elle se racla la gorge.

« Je m’appelle Irina Vladimachiv. Je viens de Durmstrang. J’ai fait partie des élèves qui se sont battus contre l’Organisation secrète, en 2056. J’ai vu mes camarades mourir. J’ai vu mon monde se détruire. Et je croyais que tout était fini, terminé, lorsque les membres de l’organisation secrète ont été jugés. Mais d’abord il y a eu cette tempête de neige à Durmstrang. Et maintenant, le lac est pollué, contaminé par du sang qui vient d’on ne sait où. Vous nous dites que tout est fini, que le corps de X a été retrouvé, alors pourquoi est-ce que ça continue ? Pourquoi est-ce qu’on ne peut pas avoir la paix ? »

Un cri désespéré. Un appel à l’aide. C’était l’espoir d’une génération toute entière qui se jouait sur la réponse. Parce que l’angoisse avait rattrapé les sourires. La peur avait rattrapé les regards. Plus rien n’était comme avant. Génération maudite. Troublée par une mythologie malsaine. Une guerre qu’on avait pourtant enterré, mais qui n’en finissait pas de durer. La question était dans tous les esprits, et elle était posée à présent : que se passait-il avec le monde magique ? Mais plus important encore : quand est-ce que ça allait s’arrêter. Quand les sorciers auront-ils la paix tant méritée ?

avatar
Vera E. Adamovitch
this is the wizzarding world of
Je suis journaliste
informations
Je suis journaliste

star : katie mcgrath
crédit : (c) shiya
lettres postées : 838
date d'entrée : 07/03/2011



Message Posté Dim 7 Oct - 20:01.
La première réunion de l’organisation vulnera samento avait lieu aujourd’hui, et peu importe la quantité de travail en retard qu’elle risquait d’accumuler en s’y rendant, Vera ne pouvait rater un tel évènement. Des sorciers de tous horizons s’étaient déplacés afin d’assister à cette grande première. Du haut de ses responsabilités à la Gazette du Sorcier, elle savait pertinemment contre quoi tentait de lutter le nouveau visage de la paix, dont elle faisait secrètement partie.
Le brouhaha sonore ne cessait de s’intensifier à mesure que les invités affluaient en masse. Des visages connus et d’autres moins, un sourire hypocrite aux lèvres, la rédactrice en chef de la Gazette ne rêvait que d’une chose au fond, retrouver son lit. Depuis l’attentat qui avait touché Matvei elle craignait pour le futur. Elle avait entendu parler du nouveau ministre et rien ne l’inquiétait plus que ce changement. Sejdic était comme un père pour elle, un modèle. Le perdre revenait à devenir orphelin pour la seconde fois. Les têtes publiques de l’organisation vulnera samento prenaient peu à peu place sur l’estrade, elle les connaissait tous. Et n’en appréciait aucuns. Même s’ils se battaient pour la même chose, quelque chose dérangeait la russe, mais elle était incapable de mettre le doigt dessus. Le pire, était probablement qu’elle n’avait personne à qui confier ses craintes, pour la première fois depuis longtemps, elle se retrouvait à devoir de nouveau lutter seule. Bien sûr, il y avait January, et le reste de l’ordre alpha, mais leurs missions si différentes les empêchaient de se voir, et avec le retour dans la vie de l’infirmière de son fiancé, ce n’était certainement pas le moment de l’embêter avec de possibles théories paranoïaques.

Cependant, tant de choses étranges se passaient en ce moment à Londres et dans les trois grandes écoles de magies européennes qu’il était difficile de ne pas se poser de questions. Bientôt, Vera devrait se rendre à Durmstrang pour la réunion des anciens, puis à Beauxbâtons pour l’ouverture des Jeux Olympiques sorciers. Elle comptait bien mettre à profit ces différents voyages pour vérifier de ses yeux les informations de ses sources. Une chaleur écrasante à Durmstrang en plein mois d’octobre, du jamais vu. Les jardins français qui perdaient de leur splendeur, ce qui était tout à fait à l’opposé de ce qu’Azraël lui décrivait. La jeune femme hésitait encore à emmener son fils avec elle, en particulier à Beauxbâtons où elle craignait de réveiller en lui des souvenirs trop pénible. Perdue dans ses pensées, c’est finalement le soudain silence ambiant qui la ramena à la réalité, les choses sérieuses allaient enfin commencer. Réveillant doucement sa plume à papote, la jeune femme fixa du regard Humphray, le président de l’organisation vulnera samento. Elle le trouvait bien trop manipulable pour être devenu le dirigeant de ce courant nouveau de paix qui devait s’abattre sur le monde magique.

Soudain, une voix s'éleva dans les airs, une voix qu'elle connaissait et qu'elle n'imaginait pas entendre ici, à Londres, en cette période. Irina. Un sourire fin vint fleurir sur les lèvres de Vera en entendant les questions posées par la jeune sorcière, en voilà une qui avait des comptes à régler et qui n'avait pas froid aux yeux. Irina ressemblait tellement à Adrian mais elle en était pourtant l'opposé dans sa détermination de la recherche de la vérité, la plus jeune Vladimachiv affrontait les problèmes en face, et pour ça, la rédactrice en chef de la Gazette ne pouvait qu'être impressionnée par ce petit bout de femme de seize ans.
Le regard pleins d'interrogations, elle attendait la réponse qu'allait leur donner les membres de l'organisation vulnera samento, la guerre des mots allait enfin pouvoir commencer, et elle, elle se trouvait au milieu prête à intervenir si les réponses n'étaient pas satisfaisantes.

_________________
hear me roar ◈
▽ I got the eye of the tiger, the fire, dancing through the fire, 'cause I am a champion, and you're gonna hear me roar
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Ven 12 Oct - 14:45.
what’s happening here…
Kendall était élève à l’université, et avait d’excellentes raisons d’être présente à cet événement qui animait l’université pour une fois. Rien ne se passait vraiment dans l’établissement, si ce n’étaient des cours et des examens. Pour une fois qu’un truc intéressant, et dans lequel elle était impliquée, arrivait au sein de son établissement universitaire, elle voulait en faire partie, ou au moins y assister. Elle n’allait pas ouvrir la bouche, c’était sûr, puisqu’elle n’avait aucune intention de se faire remarquer. Mais concrètement, elle voulait entendre ce que les autres gens présents avaient à dire, et ce qu’ils avaient décidé de reprocher, ou non, au gouvernement, à l’OVS, à l’OS, à qui que ce soit d’autre. De nos jours, il était bien trop facile d’accuser les autres, de faire comme si tout était de leur faute, de se rendre victime de tout et n’importe quoi, et cela dévastait, voire dégoûtait la jeune étudiante.

Assise sur l’extérieur d’une rangée placée au milieu de la salle, la rouquine ne pouvait s’empêcher de ressasser ce qu’il s’était passé lors de la Grande Guerre, elle n’oubliait pas non plus l’attaque de laquelle elle avait été victime lors de son retour du bal d’ouverture de l’université. Elle n’oubliait rien. Tout était enfoui au fond d’elle, et c’était la raison pour laquelle elle avait décidé d’adhérer, de soutenir, de se battre pour ceux qui n’étaient plus présents pour le faire, pour ceux qui avaient été blessés, pour ceux qui vivaient dans la crainte, pour ce monde meilleur qu’ils espéraient tous, pour la vie, la vérité, les condamnations de ceux qui le méritaient. Pour la justice. Elle était sûre d’elle-même, de ses choix, de ses opinions. Elle n’en démordrait pas, et quand cette jeune fille se leva de sa chaise pour prendre la parole, elle savait qu’elle était en colère à l’intérieur, insatisfaite, probablement blessée, écorchée vive. Tous les yeux étaient figés sur elle, cette jeune brune à l’allure fragile, mais dont le caractère ressortait par la souffrance que trahissaient ses jolis yeux verts. Elle était si translucide que lorsqu’elle prit la parole, Kendall baissa les yeux. Cette jeune russe était pleine de souffrance, elle vivait dans ce monde où elle n’avait plus la foi de croire en quelque autorité que ce soit. C’était logique et à la fois bien futile. Quand elle eut finit de parler, la rousse releva la tête, alors que les têtes s’étaient tournées vers les dirigeants, ceux qui avaient le devoir de répondre à ses attentes, ses inquiétudes, ses questions puisqu’elle avait osé en parler. L’air semblait figé alors qu’ils attendaient tous un peu de répartie, d’honnêteté, de franchise.

Quand elle eut levé la tête, elle aperçut la rédactrice en chef de la Gazette du Sorcier : Vera. Au même titre qu’elle-même, cette jeune femme faisait aussi partie de l’Organisation Vulnera Samento, de manière toute aussi secrète. Elle la regarda un instant. Que faisait-elle ici ? Allait-elle écrire des cancans sur une chose qu’elle soutenait ? Ou cet événement allait-il faire l’objet d’un article sérieux et sincère ? Probablement la deuxième option. La Gazette avait changé depuis que la jeune brune en était responsable. Il s’agissait d’un journal plus sérieux, plus centré, mais toujours aussi agréable à lire. Kendall observait à présent les gens importants de la conférence. Elle attendait tout aussi impatiemment leurs réponses que la journaliste, la jeune russe ou n’importe qui présent dans cette salle en ce jour. Tripotant ses ongles, l'ancienne élève de Beauxbâtons n'aurait elle-même pas su quoi répondre à cette question. Elle n'était pas une bonne oratrice, mais plutôt meilleure en face à face, ou en compagnie d'un petit groupe, mais devant toute une salle remplie de gens divers, dont certains étaient en colère, d'autres blessés, d'autres contre eux, bref, elle n'aurait sans aucun doute pas fait le poids.
CODE TOXIC GLAM




avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Ven 12 Oct - 16:21.


Concernée. Voilà ce qui qualifierait le sentiment que j'éprouve en allant à cette conférence. Je me sentais concernée par l'avenir de notre monde. Je me sentais concernée par ce qui allait se dire à cette conférence. Je me sentais concernée par les questions qui seraient posées par les étudiants et les participants. J'étais concernée par cette cause. J'étais concernée, et bien tout simplement parce que je faisais partie de l'Organisation Vulnera Samento. Ce n'avait pas été un choix voulu au départ. En fait, j'avais été fourré mon nez dans des choses qui ne me regardaient. Et ça m'a donc valu une place à l'OVS. Je ne savais pas vraiment à quoi je leur servirais. Je ne savais pas vraiment pourquoi j'y étais. Tout ce que je savais, c'est que maintenant que j'en faisais partie, je continuerais à être membre quoiqu'il arrive. Une fois que je m'implique dans une cause, je m'y implique corps et âme. Lors de la réunion de l'OVS, ma toute première réunion, j'avais vu des visages familiers. Des visages que je côtoyais quotidiennement la plupart du temps. C'est comme ça que je me retrouve à emprunter le couloir afin de retrouver Kendall pour assister à la conférence. Pour une fois qu'un évènement se passait dans notre université, je n'allais manquer ça pour rien au monde. La présence de cette conférence à l'université avait, selon moi, quelque chose à voir avec le fait que Malphéda était la directrice de l'université mais aussi, du fait qu'elle soit la dirigeante de l'Organisation Vulnera Samento. J'entrais donc dans la salle et cherchais Kendall du regard. Des cheveux roux et longs attirèrent mon attention et je me mis donc en leur direction. Elle s'était installée à l'extérieur d'une rangée au milieu de la salle. Bonne idée, on se fondra mieux dans la masse. Je m'assis donc à côté d'elle. Je saluai mon amie. « J'ai loupé quelque chose ? » Apparemment non.

Tous les dirigeants de l'Organisation Vulnera Samento étaient là. La conférence commença et un raclement de gorge signala la première question. C'était une fille brune à l'accent russe se leva et posa une question. « Je m'appelle Irina Vladimachiv. Je viens de Durmstrang. J'ai fait partie des élèves qui se sont battus contre l'Organisation secrète, en 2056. J'ai vu mes camarades mourir. J'ai vu mon monde se détruire. Et je croyais que tout était fini, terminé, lorsque les membres de l'organisation secrète ont été jugés. Mais d'abord il y a eu cette tempête de neige à Durmstrang. Et maintenant, le lac est pollué, contaminé par du sang qui vient d'on ne sait où. Vous nous dites que tout est fini, que le corps de X a été retrouvé, alors pourquoi est-ce que ça continue ? Pourquoi est-ce qu'on ne peut pas avoir la paix ? » Elle venait surement de lâcher une bombe sans le savoir. On se posait tous la question. On voulait tous trouver une réponse à ça. J'aurais aimé pouvoir lui dire que personne n'en était réellement sûr de la cause de tous ces évènements nouveaux. Mais moi-même, je ne savais pas. On s'était tous battu contre l'organisation secrète. On avait tous donné de notre âme dans cette Guerre. Du sang a coulé. Il y a eu beaucoup trop de morts. Je pense que tout sorcier se posait ces questions. Pourquoi ? Pourquoi le sort s'acharne sur notre monde ?

Une fois sa question posée, tout le monde se tourna vers l'endroit où les dirigeants de l'organisation Vulnera Samento étaient assis. Je regardai Kendall. Nous savions toutes deux qu'aucune de ses réponses ne trouvera réellement de réponse. Me reconcentrant, je reconnus Vera Adamovitch au loin. J'en déduisis qu'elle allait écrire un article pour la Gazette du Sorcier. J'avais hâte de le lire. J'ai toujours aimé ses articles depuis qu'elle a pris la direction de la Gazette. Ils sont toujours intéressants et constructifs comparés à ceux d'avant. Il y a toujours les bonnes questions soulevées et des remises en question. Je me reconcentrai sur les dirigeants attendant patiemment qu'ils répondent à ses questions. Ils étaient tous là. Et on était tous pendu à leurs lèvres en attendant qu'ils décident de prendre la parole.
avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ

star : Moi-même
crédit : Domina.
lettres postées : 1252
date d'entrée : 28/03/2010



Message Posté Dim 21 Oct - 17:05.
Philipp Humphray se lève et fait taire instantanément les murmures et chuchotements dans la salle. Sa réponse est décisive, il en a conscience. Chacun de ses mots sera analysé, chacun de ses actes épié. Il ne doit rien laisser paraitre d'autre que du calme et de la sérénité. « Bonjour, mademoiselle Vladimachiv. Je tenais tout d'abord à vous remercier pour avoir osé poser la question que tout le monde attendait dans l'assemblée. » Faible sourire, avant de reprendre, toujours d'un ton amical. « Je crains, malheureusement, que nous n’ayons pas de réponse concrète à votre question. Nous pensions, nous aussi, que tout serait terminé. Que le monde magique repartirait de plus belle, et que cette guerre serait définitivement derrière nous. A l'évidence, nous avions tort. Quelque chose se trame dans notre monde, quelque chose sur lequel nous n'avons aucun contrôle. La découverte du corps de Mr. X nous a tous soulagés, mais ce soulagement ne fut que de courte durée, je le crains. Quelque chose s'est produit, alors que X était en quête de pouvoir, et a profondément bouleversé notre équilibre. Pour le moment, nous n'avons pas trouvé de solution. Mais avec l'aide du nouveau Ministre et de notre équipe de chercheurs, nous sommes persuadés que nous allons trouver la raison de tous ces maux qui nous oppriment. La seule chose que nous pouvons vous conseiller, pour le moment, c'est la patience, et la confiance en votre gouvernement . »

Il ne voyait pas comment paraitre plus sincère, plus amical, plus vrai. Car de toutes évidences, il ne croyait que faiblement aux propos qu'il venait d'avancer. Au fond de lui, il savait que les probabilités de régler le problème à la source s'amenuisaient de jour en jour...
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mar 30 Oct - 12:15.
what’s wrong with us ?
Rien. Plus rien ne semblait tourner rond. La magie se déréglait au fur et à mesure de chacun des pas des sorciers. Le monde se transformait en un cauchemar malheureusement de plus en plus réel, dont chaque personne réalisait l’ampleur grandissante de jour en jour. Certaines personnes ne vivaient plus, ayant peur du lendemain, ils ne saluaient que les moments présents. Cette catégorie de gens faisait peur à la rouquine, qui avait secrètement décidé de faire confiance à cette nouvelle organisation qui lui avait offert une place en son sein. Rapidement, elle avait demandé quels étaient leurs idéaux, ce qu’ils voulaient faire pour ce monde en faillite, pour le sauver, l’aider. Elle y avait cru à l’époque, y croyait toujours et y croirait encore longtemps, elle en était persuadée. Si une mission lui était confiée, elle ne se poserait pas la question : l’importance de ce que faisait l’Organisation Vulnera Samento, ou plutôt ce qu’elle tentait de faire, pour chacun des sorciers lui parlait, et elle voulait mettre son grain de sel dans ce sauvetage d’urgence, elle voulait participer, et vaincre ses démons personnels, ceux qui avaient tué ses parents entre autres, ceux qui étaient les malhonnêtes, les méchants dans l’histoire. Elle n’avait fait que subir.

Malheureusement pour ces gens-là, ils étaient sur le point de se rendre compte que cette fois-ci, ils n’allaient pas se retrouver en face à face avec une fillette de 9 ans, non. Aujourd’hui, cette gamine avait grandi, et elle n’était plus sans défense : au contraire, elle s’était entraînée, avait suivi ses cours assidument, enregistré tout ce qu’elle pouvait dans sa petite tête de rouquine. Elle avait vécu jusqu’à ce jour pour cette vengeance tant attendue : celle qu’elle avait préparé, planifié, travaillé, retourné dans tous les sens. Elle se sentait prête. Elle l’était. Grâce à l’Organisation Vulnera Samento qui l’avait recruté après la bataille de Beauxbâtons, elle s’était forgée une armure invisible psychologiquement forte et sans faille. Elle avait changé à l’intérieur, elle avait mûri, s’était endurcie, et bien qu’elle savait qu’elle ne l’était pas, elle se sentait invincible, bombée de courage, remplie de motivation.
Alors que la réunion continuait d’avancer, que des gens entraient dans la salle, s’asseyaient, elle sourit à Jane qui venait de s’asseoir à ses côtés : une très gentille fille. Quand cette dernière lui demanda si elle avait loupé quelque chose, la jeune rousse remua la tête en signe de négation, quelques instants avant d’entendre la réponse aux interrogations que la jeune russe avait exposé. Les mots étaient, selon Kendall, justement choisi pour rassurer quelqu’un qui ne connaissait pas la situation. Pourtant, certaines personnes déjà présentes dans cette salle savaient que tout ne coulait pas de vérité dans l’articulation de ces paroles. Il était évident que rien n’allait réellement dans ce monde : la magie faisait des siennes de manière inexplicable et impromptue, de nouvelles maladies apparaissaient du jour au lendemain, la colère des moldus montait en flèche alors que l’incompréhension et l’impuissance des sorciers se faisait entendre. Comment allaient-ils s’en sortir ? Personne ne le savait, ils attendaient tous plus impatients les uns que les autres.

La jeune étudiante tourna la tête vers sa camarade. Celle-ci semblait concentrée, bien que pensante, probablement sur les mêmes sujets qu’elle. Sans plus attendre, la jeune fille se leva. Bien que membre de cette même organisation, elle ne pouvait accepter le malaise que cette pièce commençait à renfermer. Rapidement, elle se présenta, espérant pouvoir adoucir l’ambiance de sa question, et combler le silence inconfortable qui venait de s’abattre sur la conférence. Malphéda leva les yeux sur elle, Kendall les baissa un instant, avant de fixer Humphray, et les autres dirigeants présents lentement, espérant ne pas faire de bêtise.

« Bonjour à tous ! Je m’appelle Kendall Taylor, et je suis étudiante ici même, à l’université de Londres. J’aimerai que vous éclaircissiez pour chacun de nous ce qui vous motive. Qui êtes vous ? Quelles sont vos idées, vos agissements pour aider notre monde ? Merci. »

Aussitôt, elle se rassit, alors que les yeux se fixaient à présent tous sur les têtes de l’OVS. La question était simple, elle le savait, mais beaucoup ignoraient encore qui étaient ces gens, ce qu’ils voulaient exactement, et par conséquent, ne pouvaient pas leur faire entièrement confiance avant de comprendre. Elle agissait en faveur de ce qu’elle pensait juste. Instinctivement sa main se posa sur le fin poignet de Jane, alors qu’elle attendait que l’une des personnes ne se lève et prenne la parole.
CODE TOXIC GLAM




avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ

star : Moi-même
crédit : Domina.
lettres postées : 1252
date d'entrée : 28/03/2010



Message Posté Ven 9 Nov - 21:33.
Humphray boit une longue gorgée dans le verre d'eau posé devant lui avant de s'éclaircir la gorge et d'étirer sa bouche en un sourire des plus sincères possibles. « Bonjour, mademoiselle Taylor. Les intentions de l'Organisation Vulnera Samento sont simples : maintenir la paix et empêcher que le désastre que nous avons connu l'année dernière ne se reproduise. Notre champ d'action est très vaste puisque nous avons plusieurs organes au sein même de notre institution : le centre de recherche composé de scientifiques et de sorciers chargés de travailler sur des phénomènes magiques inexpliqués ; l'Ordre Alpha, composé des meilleurs résistants de la guerre ainsi que d'une poignée d'Aurors chargés d'effectuer des missions et infiltrations ; la brigade de sorcellerie magique, chargée de protéger la population ; puis le Grand Conseil, composé du Ministre de la Magie, des ambassadeurs d'Europe ainsi que de... moi-même. Nous agissons indépendamment du Ministère de la Magie malgré l'implication des figures politiques dans le Grand Conseil, ce qui nous permet un plus large recul concernant certaines enquêtes et affaires à résoudre. Nous mettons tout en œuvre pour que la sécurité des sorciers soit assurée et que la corruption ne soit plus monnaie courante au sein même des institutions de notre société. »
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

EVENEMENT 005 ◭ Conférence de l'OVS

T H E R E . I S . N O T H I N G . L I K E . L O N D O N :: Intrigues & Events

Sujets similaires

-
» [EVENEMENT] Bal masqué de Serpentard
» Evenement en cours ~ Préparez vous o/
» Quel evenement positif vous a marque depuis le depart de Duvalier en 1986?
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» [Guide]Les évènements insolites

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: