VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

EVENEMENT 007 ◭ 56ème anniversaire de la loi Shacklebolt
ϟ this is the road to ruins, and we're starting at the end, say yes, let's be alone together.
avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ

star : Moi-même
crédit : Domina.
lettres postées : 1252
date d'entrée : 28/03/2010



Message Posté Sam 22 Sep - 14:59.

événement oo7 – saison 2
SUJET GLOBAL

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
.


Les lumières viennent de s'allumer dans la boîte de nuit. Les sorciers commencent à arriver, tous prêts à fêter le 56ème anniversaire de la loi Shacklebolt en profitant du bal gratuit organisé par le Ministère. Devant la traditionnelle piste de danse se trouve une estrade où le groupe de musique Never like you attend que le bal commence. Un buffet a été mis en place afin que les sorciers puissent se restaurer au cours de la soirée. Le nouveau Ministre de la Magie en personne est présent et s'apprête à prononcer son discours.

Les invités qui ont répondu présent à l'invitation publique sont londoniens en majorité : personnalités du Ministère, étudiants, commerçants... tous vêtus de tenues de soirée comme indiqué sur l'annonce.

Attendez que Thadeus Pritchard ait posté son discours avant de poster. Le banquet durera jusqu'à minuit, mais vous pourrez rester plus longtemps afin de profiter de la boite de nuit. Bonne soirée à tous, et surtout, restez sur vos gardes...

Sur ce, amusez-vous bien !

Le staff de Londres.
avatar
Thadéus P. Pritchard
this is the wizzarding world of
Je suis le ministre et je vous zut
informations
Je suis le ministre et je vous zut

star : Matthew Bomer
crédit : (c) heardies
lettres postées : 91
date d'entrée : 06/10/2012



Message Posté Sam 6 Oct - 17:29.



« When I thought that I fought without a cause, you gave me a reason to try. »

C'était ce soir, le grand soir. C'était ce soir qu'il allait les convaincre de son honnêteté, ce soir qu'il avait tout à prouver. Il avança vers le pupitre, sans aucun papier. Son discours, il le connaissait déjà. Il n'avait pas besoin d'un vulgaire papier pour le dire. Il avait besoin qu'il le croit, lui qui représentait l'espoir de toute une nation. Et seuls le discours le plus improvisé lui permettrait de leur faire penser que tout ce qu'il disait venait de son cœur.

« Ce matin, en me réveillant, j'ai eu une pensée pour tout ceux qui ont péris par la main de sorcières et sorciers malveillants, parce qu'ils étaient considérés comme impurs. J'ai repensé à leur combat pour la liberté, eux qui se sont levés contre une nation qui n'a fait que les opprimer. J'ai essayé pendant un court instant d'imaginer ce qu'ils pouvaient ressentir, chaque jour, en sentant le regard des autres se poser sur eux, ce même regard qui les jugeait et les obligeait à garder profil bas. J'ai senti leur douleur, leur souffrance, et leur besoin de se libérer, et je me suis demandé comment est-ce qu'ils ont pu survivre en se disant que peut être, ce soir là, ils ne rentreraient pas chez eux, qu'ils ne repasseraient plus jamais la porte de leur maison. Je ne veux pas que l'on oublie cette période de l'histoire qui a tant comptée pour des milliers de sorciers. Je veux que l'on honore la mémoire de ceux qui sont morts pour cette cause. Je veux que ce 56ème anniversaire de la loi Shacklebolt soit un moment de joie et de célébration, et qu'il nous rappelle à tous que certains ont commis de graves erreurs. Des erreurs irréparables. Peu importe nos origines, ou la couleur de notre sang, nous sommes tous unis dans l'adversité contre les forces qui tenteraient de nous reprendre cette liberté pour laquelle nos ancêtres se sont battus. Nous marchons tous en homme libre, et aujourd'hui, il n'existe pas de sang plus pur qu'un autre. Toute personne disant le contraire est soit folle, soit inconsciente que ses ancêtres aussi, faisaient partie de cette guerre pour l'égalité. »

Sa voix portait dans le silence, c'était comme si chaque sorcier écoutait et analysait chacun des mots qu'il venait de prononcer en l'honneur de cette loi, crée 56 ans plus tôt. Il n'avait jamais ressenti autant de joie dans son cœur. Il avait gagné. Il devenait grand, et son pouvoir grandissait. Il serait une légende, un nom dans un livre, il en était persuadé. Personne ne pourrait l'oublier, lui qui a apporté l'espoir à toute une nation détruite. Il n'avait pas peur de passer après Matvei Sejdic. Il savait qu'il serait encore plus grand que lui. Il n'avait pas peur de lui ou de vivre dans son ombre. Il était sûr de réussir à faire ce que jamais encore aucun ministre n'a réussi à faire. Il prévoyait ça depuis trop longtemps déjà. Et sa détermination était telle qu'elle pourrait passer pour de la folie. Rien ne l'arrêterait, et il avait désormais le pouvoir d'écraser ou d'éliminer ceux qui seraient sur sa route. Il regarda la foule qui se trouvait face à lui, un regard paraissant sincère dans ses yeux, une voix comme émue, mais forte et puissante pour son auditoire. Des gestes précis, sûrs d'eux. Il était comme un acteur jouant dans son propre théâtre, il jouait et tenait le rôle principal du spectacle de sa vie. Cinq secondes passèrent avant qu'il ne poursuive son discours.

« Les récents événements sont toujours dans ma mémoire, comme dans la vôtre, et ceux qui sont tombés lors de ce nouveau déchirement de la communauté magique, ne seront pas morts en vain. Je vous promets, de faire en sorte qu'un massacre tel que celui-ci ne se reproduise plus jamais. ».

Il prit une nouvelle inspiration. Un pas de plus vers la gloire et vers tout ce qui l'attendait, là bas. Dans cet endroit dont il avait rêvé depuis son retour dans un monde qu'il avait peut être mal jugé. Un monde qui devenait trop petit pour ses ambitions.

« Mon nom est Thadéus Pritchard, et je prends mes engagements en tant que ministre de la magie, face à vous, ce soir. C'est lors de cette célébration que je vous promets de protéger chaque sorcier, chaque sorcière et chaque être magique, en le considérant comme mon égal. ». Toujours plus de secrets et de mystères. Il portait tout ceux qui n'avaient plus rien en quoi croire. Et il devait les porter sans qu'ils ne comprennent qu'en fin de compte, rien ni personne ne les empêchait de tomber.

« Je rêve d'un monde meilleur pour les sorciers. Un monde dans lequel plus personne n'aurait à avoir peur de souffrir à cause de sa différence. Je rêve d'un monde dans lequel chacun d'entre nous aura son mot à dire. Et ce rêve est sur le point de se réaliser, mesdames et messieurs. ». Une nouvelle pause. « La cérémonie peut commencer. Je vous souhaite à tous de passer une excellente soirée en compagnie des êtres que vous chérissez le plus. ». Et il disparu, prêt à savourer le tonnerre d'applaudissement en son honneur.
avatar
January D. Lockhart
this is the wizzarding world of
J'ai un autre job
informations
J'ai un autre job

star : Jennifer Lawrence
crédit : Mystique.
lettres postées : 443
date d'entrée : 01/03/2010



Message Posté Dim 7 Oct - 15:31.
Je n’étais jamais entrée au Laughting Corpse. Mais depuis que j’avais rencontré Erik lors des procès, l’envie me démangeait. J’avais donc profité de la soirée organisée en l’honneur de la loi sur l’égalité des sangs pour m’y rendre, accompagnée de William, mon fidèle destrier. La paix s’installait peu à peu dans la capitale magique. Et les soirées comme celle-ci étaient très prisées par les sorciers. Célébrer la paix. La fin de la guerre. Reprendre, petit à petit, une vie normale. Sauf que notre vie était tout sauf normale. Plus ça allait, plus je me rendais compte qu’on vivait dans un mensonge. On faisait comme si tout allait bien. On reconstruisait nos villes et nos vies. On avançait. On oubliait le passé. Mais on faisait aussi semblant de ne pas voir tout ce qui commençait à disjoncter. Les problèmes de transport. Les maladies magiques. Sainte-Mangouste était sans arrêt plein de sorciers inquiets ces temps-ci. Et on pouvait le nier autant qu’on voulait, mais quelque chose ne tournait pas rond dans le monde magique, c’était certain.

Comme le reste du monde, j’arborais un sourire trop vrai pour être honnête. Mais pour la première fois depuis longtemps, j’oubliais un peu l’année qu’on venait de vivre. J’oubliais un peu les frasques de l’organisation. L’ordre alpha. L’ovs. J’oubliais tout pour me concentrer seulement sur le présent. Chacun avait sa propre manière de survivre. J’avais trouvé la mienne. Mon frère venait d’arriver. Azrael et moi, on avait fini par se rapprocher. Malgré tous les évènements de l’an passé. Et malgré l’arrivée d’Eden qui venait perturber notre train train quotidien.

« Bien le bonjour, jeune Azouzou ! »

Il détestait ce surnom. Et moi j’adorais le faire enrager. La soirée s’annonçait légère et frivole, pleine de rires et de festivités. Une soirée dont on avait tous besoin, moi y compris. Mais soudain le silence se fit. Mon regard se tourna vers l’estrade. Le nouveau ministre, Mr Pritchard, s’apprêtait à parler. Je l’avais déjà croisé au ministère, mais nous ne nous étions jamais parlé. C’était bizarre de se dire que Matvei Sejdic avait disparu de la circulation. C’était bizarre de se dire qu’on ne reverrait plus son visage dans les journaux. Qu’on n’entendrait plus sa voix à la radio. Le changement suscite toujours des réactions diverses. Certains l’accueillent à bras ouverts. Moi, j’étais plus dubitative. Pourtant, le discours réussit à me captiver. Du début à la fin. C’était comme s’il m’avait ensorcelée. Comme s’il avait réussi à me donner espoir. Il fait toujours noir, avant que le jour ne se lève. Et Pritchard venait nous apporter la lumière. La lumière vers un avenir plus sûr. C’était certainement la première fois, depuis longtemps, que je me sentais en sécurité à Londres. J’accueillis la fin de son discours avec un sourire et levais mon verre de champagne avant d’en boire deux gorgées.

« Je ne sais pas pour vous, mais moi je l’aime bien notre nouveau ministre ! Et puis, il n’est pas désagréable à regarder. »

Rires.

_________________
avatar
Vera E. Adamovitch
this is the wizzarding world of
Je suis journaliste
informations
Je suis journaliste

star : katie mcgrath
crédit : (c) shiya
lettres postées : 838
date d'entrée : 07/03/2011



Message Posté Dim 7 Oct - 18:14.
Accompagnée de Liam, dont elle sentait la gêne, Vera se tourna vers le nouveau ministre qui venait d’apparaître sur l’estrade. L’un de ses journalistes lui avait rapporté quelques heures plus tôt qu’il refusait d’être interviewé par un simple journaliste et qu’il n’accepterait de se livrer qu’à l’unique rédactrice en chef de la Gazette du Sorcier : elle.
Quand elle était venue de Matvei, cette requête avait été loin de lui paraître insupportable. Elle connaissait le ministre Sejdic et savait son aversion pour tout ce qui se rapport de près ou de loin au journaliste, mais ce nouveau ministre, Thadéus Pritchard semblait tout ce qu’il y avait de plus à l’aise devant une assemblée et des journalistes. Alors, ce caprice avait le don d’agacer Adamovitch qui instinctivement posa sa main sur le bras de Liam afin de se calmer. Après le discours, elle devrait abandonner Liam durant quelques minutes le temps de rencontrer ce fameux ministre qui tenait tant à la rencontrer en personne. En attendant, à l’instar du reste de l’assemblée, elle se concentra sur son discours.

L’espace de quelques secondes, Vera y avait cru comme l’ensemble de l’assemblée. Elle avait changé d’avis l’espace d’une demi-seconde sur cet homme sorti de nulle part et qui prenait la tête de leur pays. Et puis, finalement la réalité l’avait frappé en pleine figure. Ce caprice, ces mots, tout était trop naturel pour un homme qui devait être sincère. La rédactrice en chef était soudain déchirée en deux, d’une part elle se refusait à accepter Pritchard, elle avait alors l’impression de renier l’existence de Matvei, leur héros à tous. Quand elle regardait autour d’elle, tous étaient sous le charme, ils ne semblaient pas voir derrière, ils ne semblaient pas comprendre les mots, ces mots qui avaient un impact si fort sur Vera. Mais elle comprenait, oui, elle les comprenait tous. Il donnait envie d’y croire, il leur vendait l’espoir en bouteille, et l’espoir, c’est tout ce qu’il leur restait. C’était un état si cruel, elle voulait de ce monde qu’il faisait miroiter devant elle, ce monde où Azraël serait en sécurité, où ils le seraient tous, mais malgré toute sa volonté, elle n’arrivait pas à y croire. Elle voyait la surface du mirage miroiter, lui enlevant toute notion de réalité. Ce n’était pas possible, pas avec les informations qu’elle recevait de part et d’autre, Pritchard ne pourrait pas faire plus que Matvei, c’était impossible. Pourtant, à la fin du discours, elle applaudie chaleureusement, la performance valait au moins ça. Finalement, le rencontrer en personne lui en apprendrait plus sur lui, et plus elle en saurait mieux elle saurait se défendre contre les rêves en papiers mâché.

    « Je ne sais pas pour vous, mais moi je l’aime bien notre nouveau ministre ! Et puis, il n’est pas désagréable à regarder. »


D’un signe de tête, Vera salua January et tous ceux qui l’accompagnait. Oui, Pritchard n’était effectivement pas désagréable à regarder, mais derrière le plus beau des sourires peut se cacher le plus mortel des poignard, et cela, Vera ne le savait que trop bien.

_________________
hear me roar ◈
▽ I got the eye of the tiger, the fire, dancing through the fire, 'cause I am a champion, and you're gonna hear me roar
avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ

star : Moi-même
crédit : Domina.
lettres postées : 1252
date d'entrée : 28/03/2010



Message Posté Dim 21 Oct - 16:53.
Le discours de Pritchard est clair. Concis. Plein de bonne volonté. Travaillé. Aucune note ne sonne faux. Les sorciers boivent ses paroles à travers son charisme presque gênant. Un tonnerre d'applaudissements suit son discours et pour la première fois depuis longtemps, les sorciers semblent enthousiastes. Ils n'oublient pas Sejdic, bien sûr, mais ils croient en l'avenir, et l'espoir que représente ce nouveau Ministre.

Le niveau sonore de la salle se fait plus intense. Les musiques défilent et leur volume augmente. Bientôt, les premiers sorciers dansent sur la piste. Les buffets sont pris d'assaut, tandis que la fête commence réellement.

Le 56ème Anniversaire de la Loi Shacklebolt a débuté.
avatar
January D. Lockhart
this is the wizzarding world of
J'ai un autre job
informations
J'ai un autre job

star : Jennifer Lawrence
crédit : Mystique.
lettres postées : 443
date d'entrée : 01/03/2010



Message Posté Ven 9 Nov - 19:44.
On partageait des souvenirs qui avaient fini par nous lier plus que deux sœurs. Vera et moi, on avait fait la guerre. On avait résisté. On avait vu notre monde sombrer dans le chaos le plus total et se reconstruire lentement. On avait compris que la vie ne tenait qu’à un fil. Pourtant, un sourire et un signe de tête, c’est tout ce qu’il me fallut pour saluer Vera. Il y avait toujours ce rapport cordial entre nous. Comme si nos souvenirs, bien que présents, bien que brûlants, nous empêchaient de devenir trop proches. Nous étions amies sans l’être. Nous étions des alliées qui ne se connaissaient que trop peu. Et, quelque part, c’était peut-être mieux comme ça. Je me doutais qu’elle était là dans le cadre de ses fonctions de journaliste et pas pour son bon plaisir. Les applaudissements. Les exclamations. Pour la première fois depuis longtemps, le monde magique semblait aller mieux. Personne ne pensait plus à la guerre. A la mort. Les mots du ministre avaient apaisé les sorciers, et moi avec. La fête pouvait commencer. Voyant que mon frisé de frère ne daignait pas lever le petit doigt pour aller me chercher à boire et que William n’était pas encore arrivé, je décidais de me rendre au bar de mon propre chef, prenant congé de mes amis.

« Je vais me chercher quelque chose à boire, je reviens. »

Des sourires. Des clins d’œil. Des salutations. On s’oublie dans des histoires et dans des protocoles qui sont censés nous rendre heureux. Des fêtes comme ça, il y en avait déjà eu plein, et il y en aurait encore beaucoup. Pourtant, celle-là n’était pas comme les autres. Parce que, depuis le drame, c’était la première fois que nous étions tous réunis. C’était la première fois que rien ne nous tombait sur la tête. Certains visages avaient disparu. Certaines voix nous avaient fait faux bond. Mais, si on n’oubliait pas d’honorer les morts, cette soirée concernait les vivants. Ceux qui étaient resté. Ceux qui avaient vu. Ceux qui s’étaient battu. Et qui avaient enfin droit à un moment de répit.

Je pris la coupe de champagne que me tendit le barman et me retourna pour faire de nouveau face à la salle qui était bondée. Je voyais la chevelure d’Azraël, perdue dans la foule. Alors je décidais de le rejoindre, le sourire aux lèvres. Je venais de penser à une blague particulièrement drôle sur sa tête de bichon maltais, et j’avais si hâte de la raconter que mon pied se prit dans le fil d’une des enceintes de sorte que le contenu de ma coupe de champagne, basculant avec moi, se retrouva sur la chemise immaculée… du ministre. Me raccrochant à son bras, j’évitais la chute, mais pas la honte. Pendant un instant, je ne sus si je devais me mettre à rire ou à pleurer. Alors mon visage se figea dans l’embarras le plus complet. Je balbutiais, sans trop savoir quoi dire. Alors, je fis ce que je faisais de mieux et ce en quoi personne, dans cette salle, ne pourrait un jour me surpasser. Je dis la pire connerie qui me passa par l’esprit.

« Putain de troll de merde ! Oups. Oh merde. Rha. Je suis vraiment désolée, Mr Pritchard, vraiment, vraiment désolée. Moultes excuses, je vous assure, c’était un accident, j’ai trébuché et… En tout cas je suis sûre et certaine que ma maladresse fera des heureuses... Je viens de vous donner une excuse pour tomber la chemise. Vous me remercierez plus tard. »

Si j’avais pu me donner une claque, je l’aurais fait. Mais étant déjà passée pour un idiote auprès du ministre et de sa fiancée, je pouvais encore sauver l'honneur en me retenant de passer pour une schizophrène.

_________________
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

EVENEMENT 007 ◭ 56ème anniversaire de la loi Shacklebolt

T H E R E . I S . N O T H I N G . L I K E . L O N D O N :: Intrigues & Events

Sujets similaires

-
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint
» Anniversaire 2010 du Chef d' Etat-Major
» BON ANNIVERSAIRE DROOPY
» Samedi 24 Juillet Anniversaire Yogojabi

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: