VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

EVENEMENT 008 ◭ Halloween.
ϟ this is the road to ruins, and we're starting at the end, say yes, let's be alone together.
avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ

star : Moi-même
crédit : Domina.
lettres postées : 1252
date d'entrée : 28/03/2010



Message Posté Jeu 1 Nov - 16:56.

événement oo8 – saison 2
même la famille addams trouve ça cool

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●




Et voilà, vous y êtes !

Après un après-midi frénétique à poser la touche finale à votre déguisement, parfait dans les moindres détails, vous avez sagement attendu que le fantôme venu vous inviter la semaine passée revienne vous chercher pour vous mener jusqu'à la soirée mémorable promise. Curieux, impatients, effrayés, sceptiques – vous partagez toutes sortes d'émotions, mais quelle que soit votre motivation, c'est d'un bon pas que vous suivez votre fantôme le long des rues de Londres, en direction de Wandsworth Park, seul parc exclusivement sorcier de la capitale, et où il semble y avoir foule.

Et quelle quantité de fantômes ! Ils sont au moins une quarantaine, chacun près d'un feu de camp, et ce sont eux ce soir qui racontent les histoires. Vous hésitez, ne sachant trop vers qui vous diriger, quelle histoire écouter. D'après les échos et bribes de paroles qui vous parviennent, le fantôme de la femme aux longs cheveux bruns, sur votre gauche, s'apprête à raconter l'histoire du Cavalier Sans Tête, alors que l'esprit du vieux sorcier barbu sur votre droite va bientôt commencer la légende du Hollandais Volant.

Prenez place, chers invités – et que la soirée commence, bercée par le doux murmure de l'eau qui s'écoule le long des berges de la Tamise...

Le staff de Londres.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Ven 2 Nov - 13:28.


Halloween. Cette fête qui plongeait les gens dans l’horreur, par simple plaisir de ressentir ce frisson qu’ils ne connaissaient finalement pas. Il avait connu cette peur immense, il avait vu ce monstre que les dessinateurs représentaient dans leurs livres pour enfant. Le problème étant que le monstre, c’était lui. Plongé dans le noir de son appartement, il fixait la fenêtre et les volets qui brisaient tout contact avec la vie réelle. Ce soir les gens allaient fêter la peur, les histoires sanglantes et dégoutantes, les histoires qu’il ne connaissait que trop bien. Il commençait à reprendre possession de son corps, Sam allait certainement l’attendre, et son retard aurait fait l’objet d’une nouvelle micro dispute dans leur couple. Ils aimaient ça, se chamailler à n’en plus finir, mais ce qui rendait la chose si agréable. Un costume vert totalement ridicule, il commençait à rire en imaginant la tête de Sam lorsqu’elle allait le voir. Il était ridicule, comme la fête d’Halloween faut dire. Il sortait enfin de son appartement, cachant son visage par un masque –et heureusement pour sa réputation il était là-. Placé au lieu de rendez-vous, il voyait déjà les différents feux de camps qui s’étalaient sur la pelouse du parc. S’il détestait ce genre de choses, il avait fait l’effort de venir et attendait sagement que Samantha arrive. Petit coup d’œil sur les visages présents, impossible de reconnaitre qui que ce soit, saletés de costumes. Il pouvait toujours râler, on ne pouvait pas le reconnaitre non plus. Mais c’était Azraël, lui n’avait jamais tort, les autres si, toujours. Des mains placées de ses yeux, il pouvait les reconnaitre entre toutes. Un sourire sur les lèvres, il jetait un coup d’œil au costume de Sam et se moquait d’elle gentillement. Catwoman, très bon choix. Il se sentait tout à coup encore plus ridicule mais passons. Les feux de camps les attendaient, il prenait la main de Sam et se dirigeait vers le premier. Que la « fête » commence.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Ven 2 Nov - 14:14.



Halloween. Cette fête qui m'a toujours fait rire. Cette fête qui avait pour but de nous faire peur et nous faire vivre une soirée d'horreurs. J'avais toujours aimé cette fête mais, pas comme le reste des personnes qui l'aimaient. Cette fête était pour moi une liberté, une sorte d'évasion du monde où je vivais jusqu'à il y a peu. Le fait que tout le monde se change en quelqu'un qu'il n'est pas. Le fait que certaines personnes se déguisaient de façon peu effrayante pour une soirée remplie d'horreurs, je trouvais ça ridicule à souhait. En fait, je me moquais même de ces personnes. Vous savez, ces personnes qui se déguisent en lapin playboy ou en footballer, c'est absolument ridicule. J'avais enfilé mon plus beau costume. En fait, mon seul et unique costume que j'avais acheté il y a un petit moment déjà pour une soirée costumée. Un costume de Catwoman en cuir. Au moins, ça plaira à quelqu'un. Je pris mes clés et partis en direction du Wandsworth Park là où devait m'attendre Azraël. Une fois arrivée, je n'eus pas réellement de mal à le trouver à l'endroit de rendez-vous que nous avions défini. Je ris à l'allure qu'il avait dans sa combinaison verte et jaune qui cassait un peu son allure sexy. J'arrivais derrière lui et mis mes mains devant ses yeux. Il se retourna et sourit face à mon costume. Il me prit par la main et nous nous dirigions vers l'endroit où le feu de camp prenait place. « Kick Ass hein ? T'es sexy dans ta combi tu sais ? » Il était évident que je me moquais gentiment de lui.
avatar
Boromir K. Andropov
this is the wizzarding world of
Je travaille à l'hôpital
informations
Je travaille à l'hôpital

star : Andrew Garfield
crédit : WILD HEART.
lettres postées : 340
date d'entrée : 20/10/2012

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: ce que vous avez sur vous en ce moment même.



Message Posté Ven 2 Nov - 18:06.

Je ne savais pas vraiment ce que je fichais ici. Et puis... C'était vraiment une fête étrange. En Russie, je n'avais clairement pas été habitué à ça. Cela devait faire à peine trois ans que je connaissais l'existence d'Halloween, et voilà que je me retrouvais là, au milieu de tous ces gens déguisés (le plus souvent en des choses qui ne me disaient rien). C'était surement la curiosité qui m'avait emmenée ici, à cette fête où tout Londres était convié. J'avais envie de comprendre un peu mieux les anglais qui ne manquaient pas de me surprendre jour après jour. Pour ma part, j'avais simplement attrapé une chemise à fleur ( vu la température douce de l'après-midi, je n'avais pas à craindre la température) et un chapeau de paille qui trainait chez moi je ne sais plus pourquoi, me disant que les gens me prendraient pour quelqu'un déguisé en... Ce qu'ils voudraient. Le fantôme venu me chercher avait regardé d'un mauvais œil mon "déguisement", mais je me fichais complètement de son avis. D'ailleurs, je me fichais de l’avais de tous les êtres vivant sur cette terre.

J'avançais au milieu de tous les feus et en choisissait un au hasard. Une vielle femme fantôme voletait de telle façon que l'on la croyait assise sur un rocher près du feu. Elle avait déjà commencé à conter son histoire à d'autres personnes, si bien que je ne captais pas grand chose à ce qu'elle expliquait quand je m'assis près d'elle. Je devais avouer que je trouvais sympa d'être assis ici, à écouter ces aventures terrifiantes pour certaines, tout en se réchauffant au coin du feu. Je soupirais. Cela faisait du bien de se reposer.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Sam 3 Nov - 22:12.


Elle avait à peine posé ses valises, qu’elle repartait déjà. Le tournant infernal qu’était devenue sa vie l’épuisait au fil du temps. Répétitions, cours, bibliothèque, et les voyages prévus avec les filles. Combien de temps allait-elle encore pouvoir tenir ? Même elle l’ignorait. Alors elle faisait semblant que tout était normal, et enchainait les cours sans broncher, les journées devenant de plus en plus longues. Revenue de l’anniversaire de Louve, le trajet l’avait littéralement lessivée et pourtant, elle se préparait déjà pour ce feu de camps d’Halloween. Elle n’avait jamais participé à ce genre d’évènement, ses parents lui interdisant catégoriquement, c’était donc l’occasion ou jamais de se lancer et de voir. Mais comme elle ne se jette jamais dans la gueule du loup, Tyler était forcé de se déguiser et de l’accompagner. Tout avait été minutieusement prévu, comme tout ce que pouvait faire Enora. Elle avait, après tout, été éduquée comme cela, ça paraissait normal pour elle. La question de son costume avait vite réglée, elle avait simplement pris ce qui l’effrayait dans les films ou dans les défilés du 31 octobre. Une robe blanche, une robe de mariée, et comme l’argent tombe du ciel, du faux sang éparpillé sur elle. Elle claquait enfin la porte, ses valises n’étant pas défaites par simple flemme étant donné que son voyage à Poudlard allait très vite arriver. Qui serait présent ? Que faire en arrivant au parc ? Tout était flou, et pourtant elle était comme une gamine qui allait exaucer son rêve, et finalement c’était le cas, elle vivait tout ce que devait vivre un enfant, mais avec plusieurs années de retard. Des choses qui sont évidentes pour les gens normaux, ne l’étaient pas forcément pour elle, ses parents n’étaient pas dans le moule. Ils préféraient laisser tomber un costume pour un piano et des bouquins. Arrivée au parc, elle cherchait le banc qui servait de repère pour retrouver Tyler. Sa première angoisse ne concernait pas son fiancé, elle était enfin à l’aise avec lui et se donnait pleinement. Elle concernait les gens présents, et les regards sur elle, heureusement les gens commençaient à l’oublier. Bien qu’elle voulait se faire la plus discrète possible, elle partit en fou rire, tout de même attendrie par le fait que Tyler lui ait fait plaisir. « La classe Hamilton, si j’avais su j’aurai ramené de l’ail. » Elle lâchait encore un rire avant d’embrasser le front de son fiancé. Appuyée contre le banc, elle attendait que la foule pointe enfin le bout de son nez pour vraiment commencer la soirée.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Lun 5 Nov - 23:37.



J’ai toujours adoré Halloween depuis toute petite. Pour moi, ce jour funeste pour certains était un jour de fête. Personnellement, j’étais une fan incontestable des soirées d’horreur et autres bêtises dans le genre. Les maisons étaient toujours bien décorées avec des citrouilles, des cadavres et autres ornements destinés à effrayer les enfants et les adultes. J’aimais beaucoup aller dans les attractions telles que la maison hantée ou autre parce qu’il y avait toujours des personnes qui finissent par flipper pour un peu de ketchup et deux trois accessoires bien choisis pour agrémenté le tout. Alors, lorsque j’avais reçu l’invitation pour le feu de camp de ce soir, je n’avais pas pu résister à l’envie d’y venir. Bien évidemment, comme toute fête digne d’une fête d’Halloween, il fallait venir déguisé. J’avais opté pour un déguisement funky mais sous lequel on aurait du mal à me reconnaître. Ce soir, j’étais la fiancée de Frankenstein. Une fois mon costume enfilé, j’agrémentais le tout de la perruque et d’un bon maquillage bien prononcé. Un dernier regard dans le miroir, un hochement de tête signifiant une certaine satisfaction et je quittais mon appartement de Muggle Street. Sur le chemin, je croisais des habitants de la ville de tout âge, déguisés ou non, se dirigeant vers divers endroits et soirées en tout genre.

J’arrivais au Wandsworth Park peu de temps après. Il y avait déjà du monde qui était arrivé et qui s’était installé près des divers feux de camp. Je m’arrêtais à la hauteur de la grille à l’entrée du parc. C’était le point de rendez-vous que nous nous étions donné avec mon amie, Kendall. En l’attendant, je regardais les déguisements des personnes arrivant à la fête. Il y avait un homme déguisé en super-héros à combinaison verte, une fille en Catwoman. Il y avait aussi un autre homme vêtu d’une chemise à fleur et d’un chapeau de paille, je ne comprenais pas bien à quoi correspondait son déguisement. Etait-il déguisé en touriste tué par un requin ? Au loin, je vis Enora déguisée en mariée zombie ; je lui fis un signe de la main pour la saluer. Finalement, Kendall arriva. Son costume était digne d’un film d’horreur mais son maquillage lui donnait un air effrayant. « Wow, t’as pas lésiné sur les moyens dis-moi. T’es grave flippante ! »
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mar 13 Nov - 14:09.
we’re gonna scare the hell outta you !
Fatiguée de sa soirée de boulot la veille, Kendall était des plus heureuses quand Alexei lui donna sa soirée d'aujourd'hui. Bien assez rapidement, elle avait décidé de revenir sur la réponse négative qu'elle avait transmis à Jane lorsque cette dernière lui avait proposé de venir à cette soirée d'Halloween au Parc Wandsworth. Elles s'étaient donc données rendez-vous à l'entrée de ce lieu, et s'étaient mises d'accord pour arriver ensemble à la petite fête. Bien que la rouquine ne sache rien de ce qu'était réellement cette soirée, elle avait réellement envie d'y aller. Elle n'avait qu'un soir libre dans la semaine, et elle ne faisait en général pas grand-chose d'autre qu'étudier, ou parfois, aller au restaurant avec Edward. Exceptionnellement, cette semaine, elle avait eu droit à deux soirs, et d'affilée, qui plus est. Elle ne pouvait être que plus heureuse, et avait donc décidé de déroger à sa règle, et de faire un peu la folle. Dans l'après-midi, puisqu'elle n'avait pas cours, Kendall avait couru les magasins pour s'acheter de gros bijoux/bibelots dorés pour agrémenter le costume qu'elle avait elle-même créé. Après un détour dans un magasin de déguisements, elle rentra chez elle, puis étudia tout de même deux petites heures. Elle se serait sûrement sentie trop coupable si elle n'avait rien fait de son après-midi libre.
A une heure et demi du moment où elle devait partir pour rejoindre Jane, la jeune rousse se mit à l'oeuvre. Elle enfila son costume rouge sang, ses bijoux grossièrement dorés, et commença à s'occuper de son maquillage. Fond de teint blanc anti-allergique obligatoire vu la fragilité de sa peau, pinceau fin pour des traits similaires à ceux d'un eye-liner, et pour finir, un peu d'ombre à paupière pour faire tout un tas d'ombres et de dégradés. Très douée dans l'art du maquillage, grâce à ses nombreux spectacles et son job de danseuse professionnelle, elle avait le coup de main pour ça, et était particulièrement satisfaite de son maquillage d'horreur. A la réflexion, elle se faisait peut-être même un peu peur lorsqu'elle se regardait dans le miroir.
Quelques minutes plus tard, définitivement prête, Kendall attrapa son sac et se dirigea vers la porte. Parfaitement à l'heure, elle tourna la clé dans la serrure de son appartement, s'assura qu'il était bien verrouillé, et prit la route pour retrouver son amie. En chemin, la jeune fille semblait légère, heureuse, relaxée, prête à passer une des meilleures soirées, loin de son travail, loin des études, plus près de ses amis. Pour une fois, elle se privilégiait elle-même, sans penser à d'hypothétiques répercussions sur ses cours. Elle avait une seule optique en cette soirée d'Halloween: s'amuser. Elle aperçut Jane au loin, qui faisait un signe à Enora qui passait non loin d'elle. Arrivée à hauteur de son amie, elle lui fit une réflexion des plus flatteuses pour ce jour, sur son apparence. Sans attendre, la jeune étudiante lui rendit le compliment, puisqu'elle-même était particulièrement bien déguisée: façon Jane.

"Et toi alors! Imaginatif, et super bien fait! On a plutôt bien géré la chose!"

Fière d'elles, elle lança un sourire complice à Jane, puis lui attrapa le bras, l'entraînant pour une aventure qui s'avérerait... étonnante.
CODE TOXIC GLAM


avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ

star : Moi-même
crédit : Domina.
lettres postées : 1252
date d'entrée : 28/03/2010



Message Posté Mer 14 Nov - 12:16.
La foule se réunit autour du feu de camps principal, une histoire attire principalement l'attention : celle du cavalier sans tête. Il a hanté l'enfance de chacun, cette histoire effrayante donne déjà des frissons aux londoniens présents au parc. Alors qu'un homme commence la narration, chacun prend place autour du feu de camps dont les flammes deviennent de plus en plus vives. « Sleepy Hollow, ce village qui fait trembler plus d'une personne. Tout le monde sait ce qu'il s'y passe, mais personne n'en parle. On préfère taire nos peurs, afin qu'elles nous hantent moins. Mais il est présent, il hante les rues, la forêt, à la recherche de sa nouvelle tête. Son ombre effleure les murs du village, danse entre les arbres de la forêt bordant Sleepy Hollow, mais personne n'arrive à le voir réellement.» L'attention est totale, pas un bruit, les enfants cachent déjà leurs yeux, les mains de leurs parents sur leurs oreilles. Plus personne ne bouge, chacun attend que le narrateur débute l'histoire tant attendue. « Ichabod Crane, cet homme qui menait pourtant une vie paisible, protégé par sa routine entrainante. Amoureux de la belle Katrina, il doit faire face à son rival beaucoup plus adepte physiquement à atteindre son but, Brom Bones tel qu'on le surnommait... »
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mer 14 Nov - 13:55.
William était épuisé par une journée à Sainte Mangouste, suivie d’un service au Black Dragon. Il n’avait qu’une envie : rentrer chez lui, auprès de Gaby, à passer une soirée tranquille. Seulement voilà, depuis que Cragorian, un centaure, lui était tombé dessus, il ne le lâchait plus d’une semelle. Il avait réussi à négocier qu’il ne l’accompagne pas à Sainte Mangouste durant ses gardes, et encore c’était les jours où il n’en faisait pas qu’à sa tête, mais il était rare qu’il ne soit pas auprès de lui à tout autre moment. Imaginez donc, un centaure au Black Dragon, discutant avec le serveur et étant dans ses pattes !

Malheureusement, Cragorian était inflexible ce soir-là : il avait entendu parler d’une soirée d’halloween autour d’un feu de camp, pour raconter des histoires terrifiantes, et évidemment, il voulait y aller. William lui aurait bien dit d’y aller tout seul, mais un centaure se baladant au milieu d’humains n’était pas un spectacle habituel, et il valait mieux pour Cragorian que William l’accompagne.

Il n’avait pas osé demander à Gaby de venir avec lui, sachant comment elle était sensible à tout cela, et que ça lui faisait peur. William, en revanche, adorait ce folklore, ce frisson, l’atmosphère mystérieuse et à vous glacer le dos qui en sortait. Il avait donc vite pris le parti de se réjouir de cette soirée sur le thème de l’horreur, au coin d’un feu. Il n’en avait plus fait depuis bien longtemps. Est-ce que quelqu’un aurait pensé à amener des marshmallows, afin qu’ils puissent se restaurer ? Surement pas. Il avait donc été en acheter rapidement, ainsi que des piques à brochette pour ne pas se bruler en les faisant caraméliser.

Il n’avait aucune envie de se costumer, mais la rumeur courait qu’il y avait un dress code, et que toute personne habillée normalement ne serait pas acceptée… Ou peut-être Cragorian se fichait seulement de la tête de William. C’était un centaure, il ne pouvait évidemment pas se déguiser. Quoi que… Il allait le métamorphoser d’une manière ou d’une autre, foi de lui.

William avait donc enfilé une tenue de Mangemort, déchirée, presque en lambeaux, et à l’aide de son don de Métamorphomage avait fait apparaître coupure, estafilades, cicatrices sur son corps. Difficile de faire plus réaliste. Il avait poussé le vice jusqu’à faire apparaître une fausse marque des ténèbres sur son bras. Il ne savait pas comment serait appréhendé son costume, après l’influence de l’OS l’an dernier, mais il avait décidé de prendre ce risque. Au pire, il pourrait rapidement se défaire de son costume… c’était l’avantage d’être Métamorphomage. Il avait revêtu un masque de Mangemort, aussi, mais hésitait grandement à le conserver. Cragorian, quant à lui, abordait une chevelure rose, contre laquelle il pestait, au plus grand plaisir de William qui refusait de le lui enlever.

Lorsqu’ils arrivèrent sur les lieux, William vit un de ses collègues internes à Sainte Mangouste, Boromir, et alla s’asseoir à ses côtés. Juste à temps, car une silhouette fantomatique commençait à conter l’histoire de Sleepy Hollow, le cavalier sans tête.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 18 Nov - 17:43.
Il se trouvait totalement ridicule, détestait son costume, détestait l’ambiance que dégageait cette fête stupide. Mais il le faisait pour elle. Au fond, si ça pouvait les rapprocher, il allait le faire, et avec le sourire. Quoique. L’ambiance ne changeait pas vraiment de celle dans laquelle il vivait au quotidien. Un baiser sur le front de Samantha, il lui souriait et prenait sa main. Il aurait tellement préféré un moment à son appartement, dans une tenue plus confortable, un jus de citrouille dans une main, une clope dans l’autre. Cependant, il ferait les efforts nécessaires. Il l’avait promis à Solomonia, il allait enfin sortir de son trou, même lorsqu’elle serait absente à l’autre bout du monde. Pour une fois, ce n’est pas la russe qui le forçait à sortir mais Samantha. Il souriait en serrant Samantha contre lui. Elle était tout simplement divine mais il se retenait de le lui dire, peut-être par pudeur vis-à-vis des autres personnes présentes, ou par fierté. L’homme qui n’est jamais atteint par quoique ce soit. Pourtant, ses regards trahissaient ses pensées, il avouait son admiration à travers ses gestes, ses yeux qui se baladaient littéralement sur le corps de sa petite amie. Il secoua légèrement la tête et pris place autour du feu. Il ne regardait pas les autres personnes présentes, il s’en foutait royalement, et heureusement pour lui il n’avait pas encore remarqué Hamilton et Boatwright. January allait-elle venir ? Ou était-elle coincée chez elle avec son fiancé qui était totalement stupide ? Il esquissa un sourire lorsque le narrateur commença à raconter son histoire. « Sleepy Hollow, ce village qui fait trembler plus d'une personne. Tout le monde sait ce qu'il s'y passe, mais personne n'en parle. On préfère taire nos peurs, afin qu'elles nous hantent moins. Mais il est présent, il hante les rues, la forêt, à la recherche de sa nouvelle tête. Son ombre effleure les murs du village, danse entre les arbres de la forêt bordant Sleepy Hollow, mais personne n'arrive à le voir réellement. Ichabod Crane, cet homme qui menait pourtant une vie paisible, protégé par sa routine entrainante. Amoureux de la belle Katrina, il doit faire face à son rival beaucoup plus adepte physiquement à atteindre son but, Brom Bones tel qu'on le surnommait... » Cette histoire ne l’effrayait pas pour un sous, cependant il écoutait et était parfaitement attentif. Il n’avait pas le choix de toutes manières. Il devait rester silencieux, parce que la foule l’était tout autant que lui. Tous les regards braqués sur cet homme qui attirait alors toute l’intention.

avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 18 Nov - 22:13.


Je me sentais mal d’avoir trainé Azraël avec moi à cette soirée. Je savais bien qu’il détestait ce genre d’évènement et pourtant, je lui avais demandé de m’y accompagner. Mais, je trouvais ça mignon de sa part de ne pas rechigner, de me dire oui et d’être venu avec moi pour me tenir compagnie. Par ce geste, je craquais un peu plus pour lui et tombais encore plus amoureuse que je ne l’étais. Je l’avais gentiment taquiné sur son costume, je pensais qu’il allait se rebiffer en se moquant à son tour de moi mais il n’en fit rien. Au lieu de ça, il déposa un baiser sur mon front, me sourit et me reprit la main. Je le suivis jusqu’au premier feu de camp où nous prîmes place côte à côte. Je posais ma tête sur son épaule et il me serra contre lui. Il n’avait toujours rien dit sur mon costume et j’avais peur qu’il ne lui plaise pas mais, au vue des regardes lubriques qu’il me lançait continuellement, je n’eus pas de mal à savoir ce qu’il pensait et qu’il aurait préféré être ailleurs qu’ici. Je me mis à regarder pour la première fois les personnes qui composaient la foule. Je ne reconnus que peu de visages parmi eux mais, parmi les visages que je connaissais, deux me firent me tendre dans les bras d’Azraël. Je ne sais pas s’il l’avait vu ou pas mais, Boatwright et Hamilton étaient aussi présents parmi la foule. Je le regardai et vis qu’il n’y avait surement pas prêté attention. Je déposai un baiser sur son épaule avant de me concentrer sur le narrateur qui commençait son récit. A l’entente de l’histoire qu’il contait, je souris. J’adorais cette histoire et le fait que ça tombe justement sur celle-là me fit plaisir. « Sleepy Hollow, ce village qui fait trembler plus d'une personne. Tout le monde sait ce qu'il s'y passe, mais personne n'en parle. On préfère taire nos peurs, afin qu'elles nous hantent moins. Mais il est présent, il hante les rues, la forêt, à la recherche de sa nouvelle tête. Son ombre effleure les murs du village, danse entre les arbres de la forêt bordant Sleepy Hollow, mais personne n'arrive à le voir réellement. Ichabod Crane, cet homme qui menait pourtant une vie paisible, protégé par sa routine entrainante. Amoureux de la belle Katrina, il doit faire face à son rival beaucoup plus adepte physiquement à atteindre son but, Brom Bones tel qu'on le surnommait... » Je restais concentrée sur l’homme qui contait l’histoire. J’avais un peu l’esprit ailleurs comme à chaque fois que l’homme que j’aime est à proximité de moi mais, le fait que cette hsitoire, bien que pas vraiment effrayante, me passionne en temps normal me permit de rester fixer sur le conteur que sur le beau brun assit contre moi.

avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ

star : Moi-même
crédit : Domina.
lettres postées : 1252
date d'entrée : 28/03/2010



Message Posté Sam 24 Nov - 16:37.
Sa voix résonne dans l’assemblée, les regards sont comme figés sur lui. Le narrateur a réussi à capter l’attention de chacun. Fascinés par son histoire, les londoniens ne font plus attention à rien, même pas cette ombre qui se dirige vers eux. Un cheval noir. Les sons provoqués par les sabots de l’animal retournent complètement la situation. Le narrateur n’a plus d’intérêt. Plus rien ne compte, plus rien ne bouge hormis cet homme qui s’approche peu à peu sombrant alors soudainement la foule dans une panique totale. Des enfants pris sous le bras de leurs parents, des cris, des larmes. Le cavalier sans tête semble bien s’être invité à la fête…
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Jeu 29 Nov - 14:24.


Tout le monde était attentif, pendu aux lèvres du narrateur et de son histoire passionnante et fascinante aux yeux de certains. J’étais bien là assise près du feu, l’homme que j’aime à côté de moi bien qu’il soit vêtu d’une combinaison des plus ridicules, une histoire que j’aime racontée par un narrateur plutôt doué. Tous les regards étaient fixés sur lui, pas un bruit ne venait perturbé son récit, seul les bruits des animaux peuplant le parc résonnaient dans l’assemblée. Un regard vers Azraël et je vis que lui aussi était concentré sur le conteur. Je lui caressai la joue et lui souris lorsqu’il tourna la tête. Alors que je retournais mon attention vers la voix, je vis au loin une ombre se dirigeait vers nous. Personne ne l’avait remarqué sauf moi dans notre groupe, je me dis alors que ça devait faire parti du feu de camp, que les histoires finiraient par prendre vie autour de nous pour nous captiver encore plus. Mais, le son des sabots finit par changer la donne. Lorsque tout le monde se retourna vers la silhouette noire, plus rien ne comptait hormis cette chose se dirigeant vers nous. Je n’étais pas très rassurée et me collai un peu plus à Azraël. Finalement, les gens finirent par se mettre à crier et un vent de panique prit la foule qui commençait à s’agiter dans leur coin. J’étais finalement un peu apeurée de ce qu’il se passait, je ne pensais plus du tout à une blague lorsque je vis que le narrateur lui-même était paniqué. Je me réfugiai dans les bras de l’homme que j’aime et des larmes se mirent à couler de mes yeux. Je sentais que quelque chose de mal allait se passer et j’avais peur de le perdre, peur de ne jamais plus le revoir.

avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Jeu 29 Nov - 16:27.

On pense que tout va bien puis il y a ce moment où tout s’écroule, où l’on perd tous nos repères, où plus rien n’est comme avant. Une chose que vous ne pourrez plus faire par la suite, une personne qui s’éloigne ou meurt, un lieu qui ferme. Ce genre de détails qui changent nos vies, qui changent le cours de nos vies. Debout face à la foule, Skies regardait les gens passer. Chargée de surveiller en partie les gens et d’assister l’équipe médicale, elle avait confié son enfant à sa nourrice. D’habitude, Adam l’aurait gardé, mais il n’était plus là, il n’allait plus jamais revenir. Les rivés sur le sol, elle fixait les gens en s’ennuyant, se demandant ce que son fils faisait, s’il dormait en paix. Elle n’écoutait même pas le narrateur qui partait dans son histoire qui était censée être effroyable qui ne la faisait pas bouger d’un pouce. Un auror lui apportait un chocolat chaud alors qu’elle attendait de pouvoir enfin rentrer chez elle, détestant cette fête totalement stupide où il fallait se déguiser, chose qu’elle n’avait pas faite, hors de question. Elle relevait les yeux, entendant des bruits peu habituels en pleine ville. Un cheval ? Elle fronçait les sourcils et s’approchait peu à peu du feu de camps. Elle avait pour rôle de garder le calme, de sécher les larmes des enfants effrayés avec des mots de psychomage qui faisaient tout, mais cette fois c’était elle qu’il fallait consoler tellement son corps de raidissait à la vue du cavalier noir. Elle ne bougeait pas, bousculée par les gens en panique. L’anglaise secoua la tête et attrapa un enfant qui pleurait, seul au passage.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Jeu 29 Nov - 16:51.
Samantha dans ses bras, il écoutait attentivement les paroles du narrateur, presque accroché à ses lèvres comme le reste de la foule présente autour du feu de camp. Plongé dans le silence, le parc avait des allures d’hommage tellement le silence était parfait. Mais rien ne se passe jamais comme prévu. Un bruit. Deux bruits. Il sentait déjà Samantha s’agiter contre lui. Tête dans la lune, il continuait d’écouter l’histoire racontée par le narrateur avant de s’apercevoir que celui-ci perdait le fil de son récit pour courir vers la sortie la plus proche du parc. Etait-ce pour le spectacle ? Il leva un sourcil, le cavalier sans tête était bel et bien présent et voulait faire la fête à sa façon. Il se leva d’un bond, sentant la panique évidente de Samantha qui se laissait aller en pleurant dans ses bras. Pas le temps de pleurer, il fallait courir comme les autres. Il ne pouvait pas utiliser la magie sans prendre le risque de se tuer lui-même. Le seul avantage qu’il pouvait avoir était son don, mais cela ne se passait que lors des soirs de pleine lune. Il était aussi impuissant que les autres sorciers qui paniquaient au sein du parc londonien. Sa main empoignait d’un geste sûr celle de Samantha qui paraissait presque petite face à la sienne. Courir, la seule solution qui lui venait à l’esprit. C’était courir ou devoir affronter un cavalier qui coupait des têtes pour retrouver la sienne. Il n’avait plus le choix, même si cette réaction était lâche, il s’en foutait pas mal. Sa main glissait, lâchant celle de Samantha dans la foule agitée. Ce qu’il craignait était arrivé, il avait couru trop vite, ne prenant pas la peine de regarder derrière lui, captant trop tard que sa petite amie était perdue seule dans la foule, un cavalier sans tête chassant les gens encore présents. Paniqué, il partait vite à la recherche de Samantha en tentant de hurlant son prénom plus fort que les cris des autres gens paniqués. Mission impossible.
avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ

star : Moi-même
crédit : Domina.
lettres postées : 1252
date d'entrée : 28/03/2010



Message Posté Jeu 29 Nov - 21:21.

Ils se sentaient presque en sécurité au sein de l’immense capitale anglaise. Mais la magie qui faisait leur puissance reprenait ses droits. Paniqués par le cavalier sans tête qui avait fait irruption dans leur belle petite fête d’Halloween, ils en avaient presque oublié tous les signes qu’il y avait eu. Les accidents magiques, la mort de la directrice de l’université, l’ancien ministre de la magie héros de la guerre dans le coma. Tout s’arrêta, le monde ne tournait plus, le cavalier n’avait même plus d’impact sur le comportement des gens tous tétanisés face à la Tamise. Le feu de camps spécialement installé pour les festivités s’éteignait soudainement à l’arrivée d’un cri trop fort pour ne pas être ignoré. Alors que le fleuve paraissait calme en temps normal, ils étaient très loin de se douter qu’il allait briser leur vie. Des tonnes d’eau se levaient face aux sorciers impuissants, sombrant la capitale dans une panique totale. Courrez aussi vite que vous le pouvez, l’eau vous rattrapera et vous enfouira dans vos pires cauchemars. Ils avaient voulu des frissons, la magie leur en avait donné.
avatar
Cadeyrn S. Turner
this is the wizzarding world of
Je viens de Durmstrang
informations
Je viens de Durmstrang

star : Dave Franco
crédit : (c) twisted lips
lettres postées : 802
date d'entrée : 10/01/2010

♦ Nota Bene
: UC
: UC
: UC



Message Posté Sam 29 Déc - 20:38.
    Des fois, on pense ne pas pouvoir tomber plus bas. On est persuadé d'avoir touché le fond. On se dit que si on traverse cette épreuve, on remontera un jour ou l'autre à la surface. On croit aux cycles. On croit aux mensonges. On en crée de nouveaux. On constitue une carapace, inconsciemment. On invente le destin. On invente le bonheur. On idéalise une vie qu'on n'aura jamais. On s'imagine finir sa vie aux côtés d'une famille nombreuse et heureuse. On se crée des rêves, des objectifs. Des illusions. Fondées sur une image abstraite, celle d'un bassin, d'un précipice, d'un cratère au fond duquel on pense pouvoir se relever. Mais en vérité, il n'existe pas de fond. On n'est jamais assez préparé. On n'est jamais assez en sécurité. La vie est une chute vide. Un trou noir. Soit on décolle, soit on sombre. On ne touche jamais le fond. On ne vit jamais les pires horreurs qui soient. On ne se transforme jamais en monstre sans cœur. On garde nos émotions, nos peurs, nos espoirs, et on se persuade qu'on sortira de ce cercle vicieux, un jour.

    Mais pas aujourd'hui.

    Aujourd'hui, on sombre. On est déguisé. On fait la fête. On oublie sa vie. On pense oublier sa vie. Car le désespoir est bel et bien là. La terreur est là. A chaque seconde. On tente juste de faire bonne figure. On n'oublie jamais, non. On pense que pour le temps d'une soirée, on aura droit au bonheur. On y pense tellement qu'on finit par croire qu'on est heureux. On est à côté de la personne qu'on aime. On ne voit qu'elle, malgré son déguisement. On ne voit que ses yeux. On ne voit que ces instants magiques qu'on a partagé avec elle. On ne voit que cette irrésistible envie de partir avec elle loin de toutes ces absurdités. Non, on n'écoute rien de ces histoires. On est là sans être là. Et on ne se doute pas que, quelques minutes plus tard, on arracherait cette personne – probablement à jamais.

    Ta sœur est morte. Je me mords la lèvre. Une nouvelle fois, on essaye d'entrer dans mon esprit. Je fais mon possible pour rester impassible et empêcher cette intrusion. Des flashs. Les tuniques rouges de la Confrérie. Le corps sans vie de Thalia. Mon corps est parcouru de tremblements. Je ne peux me détacher de cette image, celle de ma petite sœur, torturée, puis laissée pour morte. Je la vois, agonisant sur le carrelage du manoir. Je la vois me supplier de la tuer. Puis je vois son bébé, son tout petit corps ensanglanté, les bras tendus vers sa maman. Il l'attend. Je ferme les yeux. Pendant plusieurs secondes, je suis complètement déconnecté de la réalité. Je sais que ces images ne sont pas réelles. Je sais que la Confrérie tente de rentrer en contact avec moi. Je sais qu'ils m'utilisent. Je sais que Thalia n'est pas morte.

    Je n'entends pas les cris, dans un premier temps. Ce sont les fortes pressions exercées par ma petite amie qui me sortent de ma torpeur. Thalia a disparu. Son bébé aussi. A la place, je me réveille face à un cavalier sans tête qui semble avoir émergé de nulle part. « Partons d'ici. » Et ne revenons jamais.

    Mais lorsque nous nous retournons vers la capitale, je lâche la main d'Enora. Ce n'est pas ma petite sœur que je vois, ni même une nouvelle illusion créée par mon esprit. C'est la mort. Et elle engloutit tout sur son passage.

    Je n'ai pas le temps de réfléchir que nous sommes brutalement séparés par la foule de sorciers en proie à la panique. Je cherche Enora en jouant des coudes, mais il est trop tard. J'ai perdu ma fiancée. Et au moment où je m'en rends compte, l'eau est déjà là. Rejoins-moi Tyler. Ma sœur m'appelle. Je perds conscience.
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

EVENEMENT 008 ◭ Halloween.

T H E R E . I S . N O T H I N G . L I K E . L O N D O N :: Défis/Loteries/Animations

Sujets similaires

-
» EVENEMENT ✝ Halloween
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR
» [EVENEMENT] Bal masqué de Serpentard

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: