VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Réunion de crise - OVS only
ϟ this is the road to ruins, and we're starting at the end, say yes, let's be alone together.
avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ

star : Moi-même
crédit : Domina.
lettres postées : 1252
date d'entrée : 28/03/2010



Message Posté Dim 2 Déc - 15:19.
Cette réunion réunie tous les membres de l'OVS, toutes unités confondues. Si vous n'êtes pas natifs de Londres, considérez qu'il s'agit d'un séjour express et n'achetez pas de Portoloin, à moins de vouloir rester plus longtemps.

Humphray avait réuni tous les membres de l'OVS après la crise qui sévissait dans l'Europe toute entière. Ils avaient échoué. Ils devaient maintenir la paix. Ils devaient éviter une nouvelle guerre. Pourtant, ils se rendaient bien compte que la guerre ne s'était jamais terminée. La Boite de Pandore et la mort de Mr X n'avaient été que le début de la fin. Le commencement de l'Apocalypse. " Bonsoir à tous. "

Ils étaient tous là, sauf January.

" La situation est grave, bien plus grave que ce à quoi nous nous attendions. Les institutions magiques s'effondrent, la capitale est en proie au chaos, les écoles se meurent une à une... nous ne pouvons laisser faire cela. Voilà pourquoi je vous ai convoqués ce soir. J'ai besoin de chacun d'entre vous pour effectuer des missions. Mais je dois avant tout avoir votre consentement. Je sais que vous êtes nombreux à avoir tout perdu, notamment les londoniens, alors voilà ma question : qui est opérationnel ? "

***

Pas d'ordre de réponse. Vous avez deux semaines pour répondre. Si vous répondez, une mission vous sera attribuée. Une mission importante. Vous avez le choix... ne vous engagez pas pour rien ! Votre réussite déterminera la suite de l'intrigue...
avatar
Artémis de Sainte-Croix
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université
informations
J'étudie à l'université
http://gifrific.com/wp-content/uploads/2013/04/Simba-Sneeze-The-Lion-King.gif
star : Chace Crawford.
crédit : Ruthless.
lettres postées : 155
date d'entrée : 03/11/2011



Message Posté Mer 5 Déc - 22:44.
Le soleil blanc miroitait sur les eaux calmes qui s’étaient stabilisées au-dessus de la ville. Des immeubles émergeaient péniblement du lac qu’était devenue la ville, et même de là où elle se tenait, elle parvenait à distinguer les cadavres que les services magiques débordés n’avaient pas encore eu le temps d’enlever. Des hommes. Des femmes. Des enfants.

Elle avait tout juste eu le temps de fuir lorsque la crue s’était déclenchée ; le grondement anormal l’avait tirée de ses partitions tout juste à temps pour voir déferler sur la capitale une vague destructrice provenant de la Tamise elle-même. Elle avait vu le Tower Bridge s’écrouler, à peine un an plus tôt ; et désormais, elle assistait à la destruction de la ville, avec sa vue parfaite sur le fleuve et ses berges. Elle avait senti l’immeuble trembler sous l’impact, avait vu son piano se déplacer de quelques centimètres alors que les cadres de ses photos s’effondraient sur le sol, se brisant en de milliers de morceaux ; une seconde plus tard, elle apparaissait dans l’appartement de son frère. La précipitation qui s’en était suivi lui avait fait perdre le cours normal des choses, et lorsque la débandade avait enfin fini par s’apaiser, elle était là, enveloppée dans une couverture, sur ce qui étaient désormais les nouvelles berges de la Tamise.

Depuis, elle n’avait eu aucune nouvelle de Matvei.

La main de Jaguar, sur son épaule, la ramena à la réalité. Ils n’échangèrent qu’un regard, avant qu’elle ne tourne les talons. Il était l’heure.

Un silence de mort pesait dans la salle de réunion, où chacun demeurait muré dans un mutisme plus éloquent qu’aucun autre discours. Certains se penchaient les uns vers les autres pour échanger quelques mots, à peine ; la gravité de la situation donnait une dimension blasphématoire à toute prise de parole qui ne serait pas légitimée. Ce fut à peine si ses talons résonnèrent, tant l’endroit semblait enfermé dans une chape opaque silencieuse. Ce fut à peine si elle avisa les personnes présentes, si elle en salua quelques-unes, et rejoignit une place libre à côté d’Amadeus, son fils. Elle ne dit rien ; elle ne disait plus grand-chose, depuis qu’elle savait sa vérité. Elle se contentait de rester, là, à côté.

    « Bonsoir à tous. »
L’homme se dressait devant eux, impérieux et grave. Humphray avait toujours eu cette prestance imposante, ce qui lui valait sans doute la dignité du poste de président de l’Organisation Vulnera Samento ; le silence se tassa davantage, alors qu’il continuait d’une voix de stentor contrôlé et parfaitement neutre.

    « La situation est grave, bien plus grave que ce à quoi nous nous attendions. Les institutions magiques s'effondrent, la capitale est en proie au chaos, les écoles se meurent une à une... nous ne pouvons laisser faire cela. Voilà pourquoi je vous ai convoqués ce soir. J'ai besoin de chacun d'entre vous pour effectuer des missions. Mais je dois avant tout avoir votre consentement. Je sais que vous êtes nombreux à avoir tout perdu, notamment les londoniens, alors voilà ma question : qui est opérationnel ? »


Elle redressa la nuque, tandis que quelques volontaires déjà se faisaient entendre. Elle tendit la main, pressa le bras d’Amadeus avant de croiser son regard ; c’était suffisant pour qu’il comprenne qu’elle préfère qu’il n’en fasse rien. Ce n’était jamais, cependant, que sa volonté.

    « Je suis opérationnelle.»

Elle devenait amère. Irascible. Blessante. Elle se sentait vide ; vide de sa propre lumière. Ses larmes se traduisaient en armes téméraires, en colère sourde qui roulait dans son cœur. Son immeuble était inondé, mais pas détruit ; l’Université avait fermé ses portes ; elle n'avait pas de piano, rien ; elle n’avait aucune nouvelle de Matvei, elle ne savait même pas s’il était mort. Il fallait qu’elle bouge. Maintenant. Quitte à devoir risquer sa vie. C’était toujours ça de pris.
avatar
Amadeus Debussy
this is the wizzarding world of
J'étudie à l'université
informations
J'étudie à l'université

star : ed westwick
crédit : british cookie
lettres postées : 67
date d'entrée : 14/03/2012

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: ce que vous avez sur vous en ce moment même.



Message Posté Mar 18 Déc - 17:18.
J'avais quitté les terres d'Ecosse pour Londres, même taux d'humidité pour un paysage bien plus désolant. Les médias sorciers avaient beau diffuser en boucle les catastrophes s'étant abattues sur la capitale anglaise, il n'y avait rien de plus terrifiant que de les confronter réellement, quand bien même mon regard était vide depuis quelques temps. J'avais saisi toute l'ignominie de la situation, m'en étais abreuvé et en avais nourri mes tripes qui comme à l'accoutumée s'insufflèrent d'un souffle rageur, pour en pétrir un sentiment compact de colère et d'injustice. Je repensais à Beauxbâtons, aux tragédies plombant nos têtes, puis à ce déni face à l'impuissance. Ces landes de désolation n'étaient que la préfiguration d'un paysage dantesque : rien n'était beau, tout n'était que laideur. Un cauchemar pour un esthète tel que moi. Je frissonnais sous le joug d'une rage latente tandis que je traversais la salle de réunion, flamme vindicative dans l'estomac, syndrome de la jeunesse fougueuse mais insouciante. Je désirais tout donner quitte à me perdre, mais plutôt crever que de ne pas agir.

Assis là auprès de mes comparses, je sentais mon regard s'alourdir et se figer pensivement de la table. Incapable de les relever jusqu'à ce que Cassandre ne fasse son entrée et ne m'arrache une moue étonnée : l'aurais-je un jour suspectée de faire partie de l'Organisation Vulnera Samento ? En tant que femme de l'ancien Ministre, oui bien sûr. Seulement je l'avais toujours nié. Désespérément humain et humainement désespérant. «  ...alors voilà ma question : qui est opérationnel ?  » Porté par cette témérité incontrôlable, j'allais pour lever ma main lorsqu'une pression se fit sentir. Intrigué par ce geste d'une douceur ferme, je portai mon regard sur Cassandre, laquelle me fit comprendre par son silence soutenu qu'elle ne désirait pas me voir m'engager. Une opinion touchante mais inutile, et elle le savait autant que moi. « Je suis opérationnelle. » « De même. » affirmais-je alors dans un port de tête décidé, les yeux fixés sur Humphray afin d'éviter les remontrances maternelles mais aussi pour m'affirmer en tant que jeune homme aux convictions arrêtées.

avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mar 18 Déc - 19:08.
William n’avait plus rien, plus d’appartement mais surtout plus de Gabrielle, qu’il avait perdue suite à la crue. Ils n’étaient pas ensemble à ce moment-là, et il ne l’avait pas retrouvée. Sa douce et frêle Gabrielle… Il ne pouvait s’empêcher de frémir à l’idée qu’il lui soit arrivé quelque chose. Il s’était occupé en aidant les différents réfugiés à s’installer, en aidant à organiser, à soigner, avec ses maigres compétences. Il avait eu vent de cette réunion de l’Organisation Vulnera Samento, ne sachant pas bien comment il avait pu être contacté au milieu du chaos ambiant.

Jusqu’à la dernière minute, il avait tergiversé quant à sa présence ou non à celle-ci. Après tout, il n’y trouverait probablement pas Gabrielle, qui n’en faisait pas partie, à sa connaissance. Il avait finalement décidé de s’y rendre, sachant qu’il allait devenir fou s’il restait à se morfondre dans un des camps de réfugiés, D’autant plus qu’il était d’une humeur exécrable, à cause des dérèglements de son don de Métamorphomage. Alors qu’il aidait autant qu’il pouvait au camp, il s’était proposé pour gérer la cuisine, et avait été chargé de faire une soupe pour réchauffer le corps, à défaut du cœur, en ces périodes sombres et froides. A la recherche infructueuse d’un fouet, il avait vu sa main gauche se transformer en fouet de cuisine. Cela durait depuis trois jours maintenant, et jouait aussi bien sur son moral que sur ses nerfs. Il avait tenté sans succès de rendre l’apparence normale de sa main à cette dernière.

Il avait pénétré dans la salle en gardant résolument sa main droite dans la poche du manteau qu’il portait, refusant résolument de passer pour une bête de foire ou un incapable. Il fut surprit du nombre de gens présents, et encore plus du nombre d’inconnus qui se trouvaient sur place. Il se sentit soudainement très seul, ne sachant pas bien où se situer. Il décida de séjourner au fond, tout en étant suffisamment près pour entendre ce qui se disait. William fut frappé par le charisme d’Humphray, qu’il n’avait jamais vu. Pas étonnant qu’il fasse fonctionner l’Organisation. Il l’écouta, acquiesçant, et se leva après la femme de l’ancien ministre, qu’il ne connaissait que de vue, et le jeune homme qu’il accompagnait.

« Moi de même. »

Ca n’était pas tout à fait vrai, compte tenu de l’état de sa main, mais il refusait de ne pas prêter main forte là où il était nécessaire.


Dernière édition par William Austen le Sam 12 Jan - 20:55, édité 1 fois
avatar
Cadeyrn S. Turner
this is the wizzarding world of
Je viens de Durmstrang
informations
Je viens de Durmstrang

star : Dave Franco
crédit : (c) twisted lips
lettres postées : 802
date d'entrée : 10/01/2010

♦ Nota Bene
: UC
: UC
: UC



Message Posté Dim 23 Déc - 19:40.
    J'avais réussi à sortir de la ville. J'étais vivant.
    Survivant.

    Mais sans personne. Sans Enora. Sans Gregory. Sans January, ni William. Quant à Thalia... l'espoir de la retrouver en vie s'amenuisait peu à peu. Et pourtant, j'essayais de ne pas perdre espoir. J'essayais de m'accrocher à cette vie, cette vie insignifiante, cette vie terrible et injuste en laquelle je croyais. Je n'écoutais le discours d'Humphray qu'à moitié, concentré à exclure ces voix qui s'insinuaient dans ma tête, un peu plus de jour en jour. Des voix terrifiantes. Des voix d'hommes, de femmes, de créatures. Toutes m'implorant d'en finir. D'arrêter de faire du mal aux autres. De culpabiliser. Les médicomages disaient qu'il s'agissait d'une de ces nouvelles maladies que l'on contracte lorsque l'on est doté d'un don. Peu à peu, je sombre dans la paranoïa, et il n'y a aucun traitement. Aucun, mis à part l'équilibre de la magie.

    Voilà pourquoi je suis là. Retrouver la magie. Retrouver mon monde. Retrouver ma famille. Je balaye la salle du regard. Il manque du monde, mais je retrouve des personnes que je n'ai pas vues depuis bien longtemps. Amadeus, depuis les réunions secrètes de la Résistance, à Beauxbâtons. Tout cela me semble si loin, au regard des nouvelles forces que nous avons à combattre. Cassandre Sejdic, la femme de l'ex Ministre de la Magie, l'une des premières à avoir sauté sur l'occasion pour sauver les Trois Champions. Et puis, William Austen. Un nouveau. Je ne connais pas les raisons de son admission à l'Ordre Alpha, mais je n'ai pas à m'en soucier. Si Humphray l'a pris, il s'agit d'un bon élément. Voyant des regards se tourner avec insistance dans ma direction, je lève subitement la tête avant de lancer : « J'en suis. »
avatar
Vera E. Adamovitch
this is the wizzarding world of
Je suis journaliste
informations
Je suis journaliste

star : katie mcgrath
crédit : (c) shiya
lettres postées : 838
date d'entrée : 07/03/2011



Message Posté Mer 26 Déc - 15:22.
Avec l’inondation de la Gazette c’était comme si sa vie entière avait été balayée. Elle n’avait plus rien, elle devait patienter jusqu’à ce que les dégâts soient nettoyés et qu’enfin avec son équipe ils puissent reprendre les publications dans un lieu décent. En attendant, elle courrait à droite et à gauche, aidant ici et là et tentant de récolter quelques informations. Donc quand l’occasion s’était présentée de pouvoir partir en mission pour l’organisation vulnera samento, elle n’avait pas hésité une seule seconde.

Un silence de mort planait sur l’assemblée tandis qu’Humphray – qu’elle n’aimait toujours pas, terminait son discours. Une situation bien plus grave encore que ce qu’ils pouvaient imaginer. Quelque chose clochait, son instinct ne l’avait pas trompé. Il y avait des choses à découvrir, elle enverrait un hibou à Pritchard, il était temps de faire bouger les pions. C’est sans surprise qu’elle entendit Cassandre se porter volontaire en première, très vite suivit par son fils adoptif. Rejoint par un nouveau membre de l’organisation et de Tyler. Vera croisa le regard du jeune homme et comprit que quelque chose clochait. Pourquoi January et son fiancé n’était-il pas présent ? Et l’ancienne championne de Poudlard ?

    « Je suis également opérationnelle. »


Le doute n’était même pas permis. Elle devait bouger, aider. Elle participait déjà à la reconstruction de la place du souvenir, mais ce n’était pas suffisant. Elle ne voulait pas rester chez elle, à attendre une mauvaise nouvelle. Elle ne savait pas si son frère s’en était sorti, elle devait le chercher lui aussi. Mais l’organisation vulnera samento passait avant tout, elle avait besoin d’action, c’était ancré au plus profond de sa nature. Et elle était certaine de découvrir des choses que le ministère cherchait à protéger au plus profond des arcanes du pouvoir. Elle voulait déterrer les secrets, découvrir l’origine de cette crue, trop de rumeurs circulaient pour que rien ne soit vrai. Vera était le genre de personne à mettre son nez là où ne fallait pas et elle continuerait à le faire. L’Angleterre était devenue son pays d’adoption, mais au-delà du pays, c’était le monde magique tout entier qui avait besoin de leur aide ce soir.

_________________
hear me roar ◈
▽ I got the eye of the tiger, the fire, dancing through the fire, 'cause I am a champion, and you're gonna hear me roar
avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ

star : Moi-même
crédit : Domina.
lettres postées : 1252
date d'entrée : 28/03/2010



Message Posté Mer 23 Jan - 19:19.
Ils ne savaient pas dans quoi ils se lançaient. Ils ne mesuraient pas les conséquences de leurs actes. Ils courraient à leur perte. Mais ils obéissaient à leur instinct. Leur fidélité. Leur courage. Chacun d'entre eux.

Humphray le savait. Quoi qu'il advienne, ils le suivraient.

" Merci pour votre dévouement. J'ai plusieurs missions à vous proposer. Il me faut tout d'abord deux éléments pour recueillir le témoignage de Lockhart et ses comparses et leur venir en aide. Hamilton, j'imagine que vous voulez en être. Mrs Sejdic, vous serez priée de l'accompagner à la caverne ; j'ai bien peur qu'il ne soit trop jeune pour affronter la magie d'une telle puissance - qui peut l'être, de toute évidence ? Debussy et Austen, vous allez participer à l'appel à l'aide du Ministre. Enquêtez et retrouvez l'artefact de Londres avant qu'il ne tombe dans des mains malintentionnées. Malheureusement, j'ai bien peur que Pritchard fasse partie de ces mauvaises mains... faites bien attention. Les seules personnes en qui vous pouvez avoir confiance sont présentes autour de cette table. Ne révélez aucune information à qui que ce soit d'extérieur à cette salle. Ne croyez pas les dires du gouvernement. Ne croyez personne. Quant à vous Adamovitch... j'ai bien peur de vous contraindre à utiliser votre meilleure couverture : votre métier. Interviewez le Ministre Pritchard. Faites-lui dire tout ce qu'il n'oserait jamais dire en public. Tirez-lui les vers du nez, mais ne prenez pas trop de risques ; vous risqueriez de perdre votre couverture... et votre vie. Il n'a jamais assisté à aucune réunion de l'OVS jusqu'à présent et n'en connait pas votre appartenance. De toutes manières, s'il continue à se comporter ainsi, je doute de son avenir dans l'organisation... je compte sur vous, mesdames et messieurs. Faites honneur à l'OVS. Faites honneur à vos valeurs. Nous nous retrouverons la semaine prochaine, à la même heure, au même endroit. Merci à tous, et que Dieu vous garde. "

***

» Tyler & Cassandre : Vous êtes invités à poster à la suite de ce sujet dans le cadre de votre mission. Dominus répondra à la suite de vos deux posts.
» Amadeus et William : Votre mission consiste à retrouver l'artefact. Participez comme les autres membres à cet événement spécial sans dévoiler votre objectif. Si vous le trouvez avant les autres groupes, ramenez-le lors de la prochaine réunion au lieu de le donner au Ministre.
» Vera : Tu dois interroger le Ministre sur ses prochaines interventions et sur la manière dont il compte gérer la crise de Londres. Engage un RP avec lui et pose-lui toutes tes questions sans te dévoiler ; les conséquences pourraient être désastreuses.

Vous n'êtes pas obligés de répondre à la suite de ce message.
Bonne chance...
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

Réunion de crise - OVS only

T H E R E . I S . N O T H I N G . L I K E . L O N D O N :: Défis/Loteries/Animations

Sujets similaires

-
» Réunion de crise
» Réunion de crise [Capitaines]
» Réunion de Crise
» Réunion de crise
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: