VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Quand on ne rêve que d'un lit... [défi novembre]
ϟ this is the road to ruins, and we're starting at the end, say yes, let's be alone together.
avatar
Boromir K. Andropov
this is the wizzarding world of
Je travaille à l'hôpital
informations
Je travaille à l'hôpital

star : Andrew Garfield
crédit : WILD HEART.
lettres postées : 340
date d'entrée : 20/10/2012

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: ce que vous avez sur vous en ce moment même.



Message Posté Mer 20 Fév - 16:14.



I'm singing, singing in the rain
Tenir les enfants à la laisse, ça vous dis ?

★ noms des participants: Boromir K. Andropov
★ statut du sujet: Défi
★ date: Fin du mois de novembre IRP
★ heure: Aube
★ météo: Humide
★ saison: Saison 2
★ numéro et titre de l'intrigue globale en cours: 2 x 04
★ numéro et titre de l'intrigue en cours: 2x04
★ intervention de dominus: Non merci
★ récompenses: Non







Dernière édition par Boromir K. Andropov le Mer 20 Fév - 19:42, édité 1 fois
avatar
Boromir K. Andropov
this is the wizzarding world of
Je travaille à l'hôpital
informations
Je travaille à l'hôpital

star : Andrew Garfield
crédit : WILD HEART.
lettres postées : 340
date d'entrée : 20/10/2012

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: ce que vous avez sur vous en ce moment même.



Message Posté Mer 20 Fév - 16:16.
Londres. « London en anglais ». Capitale de l'Angleterre est du monde sorcier. La ville moldue sans arrêt envahie par des voitures, et dans laquelle on passe vingt minutes pour traverser la moindre rue (en même temps, il faut voir la taille des dites rues)... et sa jumelle, cette fois réservée aux sorciers, toujours parcourue par des hordes de population se déplaçant et s'engouffrant vivement dans les magasins telles des vagues s’écrasant contre la rive. Les londoniens qui s'insultent pour être les premiers à passer, qui se bousculent, rient, chantent dans les rues... C'est comme cela qu'on l'aime notre capitale.
Londres. Londres aujourd'hui envahie par une seule chose : l'eau. Les rues désertes où se battent en duel deux malheureux habitants, que le courage a poussé à faire sortir de son petit chez-soi pour faire changer les choses. Londres....

Boromir poussa un long soupir. Son avancée dans les eaux qui lui montaient jusqu'aux genoux était bien compliquée et il avait la sensation de s'enfoncer un peu plus à chaque pas qu'il faisait. Il avait hâte d'être enfin chez lui pour pouvoir se vautrer sur son lit et... dormir. Voilà une chose qu'il rêvait de faire. Sa vie d'interne ne lui laissait pas souvent l'occasion de rentrer chez lui, dans son petit studio, et il comptait bien enfin en profiter un peu. A ce moment là, il aurait même était capable de coucher sur un tapis pour avoir enfin la paix. Alors qu'il arrivait lentement a niveau de la Memory Place, Boromir entendit quelqu'un arriver vers lui. Le jeune homme fit volt-face. Une jeune femme qui devait avoir une petite vingtaine d'années courait en sa direction, ses cheveux blonds voletant au vent. La situation aurait pu ressembler à celle d'un film romantique américain, si le bruit -dû à l'eau présente un peu partout autour d'eux- qu'elle faisait dans sa course folle n'avait pas été si remarquablement... bruyant. « S'il-vous-plaît mon cher monsieur ! Aidez-moi » se mit-elle à crier une fois qu'elle fut en face de lui, regardant dans tout les sens comme pour vérifier qu'ils n'étaient pas observés. « J'ai perdu ma petite sœur que j'étais sensée garder... Vous ne voudriez pas m'aider à la chercher ? » Boromir regarda intensément cette étrangère qui venait de l'accoster et qui lui demandait un service... Comme si il n'avait que ça à faire ! Lui qui passait déjà ses journées à secourir des gens ! Sans même réfléchir, le jeune homme s'exclama en guise de réponse, sentant qu'il commençait à s’énerver : « Mais c'est pas vrai ! Il y a quelqu'un qui se moque de moi !? C'est pour une émission de téléréalité moldue que vous vous acharnez tous sur moi ? Laissez-moi dormir non de non, et trouvez un truc un peu plus novateur ! » Reprenant son souffle après cette longue tirade, il s'arrêta quelques instants. Ne trouvant finalement plus quoi dire, il se contenta de pousser un gémissement de mécontentement et repris sa marche d'un pas décidé... En prenant bien soin d'éclabousser la jeune fille.


Dernière édition par Boromir K. Andropov le Ven 29 Mar - 17:38, édité 1 fois
avatar
Boromir K. Andropov
this is the wizzarding world of
Je travaille à l'hôpital
informations
Je travaille à l'hôpital

star : Andrew Garfield
crédit : WILD HEART.
lettres postées : 340
date d'entrée : 20/10/2012

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: ce que vous avez sur vous en ce moment même.



Message Posté Ven 29 Mar - 17:26.
Boromir bailla bruyamment. Il sentait ses muscles s'engourdir au fur et à mesure de son avancée. L'eau glacée ne faisait rien pour arranger sa situation et il commençait à grelotter. Chaque pas devenait une épreuve pour lui. Il en vint même à se promettre de ne plus jamais travailler autant de temps à la suite... Cela risquerait de devenir dangereux pour sa santé.
Alors qu'il s'apprêtait à quitter l'avenue au bout de laquelle se dressait la « Memory Place », une petite voix le fit sursauter. Celle-ci était tellement aiguë qu'on aurait pu la confondre avec le couinement d'une porte qui s'ouvre. La petite voix, venue de sa droite, murmurait des phrases incompréhensibles, régulièrement interrompues par des hoquets. Boromir ne se retourna pas. Il se doutait bien de la personne à qui il avait affaire et ne désirait pas être mêlé à cette histoire. Si il avait refusé, ce n'était pas pour revenir sur sa décision. Il reprit à nouveau sa marche, bien décidé à ne plus s'arrêter sous aucun prétexte.

« Hé, monsieur ! »

Un soupir las s'échappa de sa bouche. Eh merde ! La gamine n'était donc pas capable de trouver son chemin toute seule ? Ce n'était pourtant pas si compliqué... L'hypothèse de la caméra cachée était donc à rayer. La petite fille perdue semblait bel et bien exister, et il allait devoir être son héro. Boromir se tourna vers elle et la fixa droit dans les yeux. Il avait lu une fois dans un magazine de médicomagie un article nommé « Traiter des enfants ». Il était, d'après l'auteur, conseillé de marquer son autorité par un regard droit et froid. C'était donc ce qu'il faisait, histoire de montrer à la petite qu'il n'était pas un rigolo et qu'il allait vite fait bien fait se charger de la conduire auprès de sa sœur... Et ensuite peut-être, (enfin) dormir. La jeune fille devait avoir une petite dizaine d'année. Elle avait des cheveux raides réunis en une tresse, celle-ci posée sur son épaule droite. Elle y passait régulièrement la main, comme pour vérifier qu'elle était toujours là. Elle regardait le jeune homme avec des yeux baignés de larmes, l'air de dire : « Osecour jesuisseule etjaipeuuurbouuuh ! ». Alors qu'il pensait que la petite allait se mettre à pleurer et réclamer un câlin, elle afficha un grand sourire en s'exclamant d'une voix étonnamment plus grave : « Tu peux m'aider à retrouver ma sœur toaaa ? Je voulais m'arrêter pour acheter une barbe à papa et je crois qu'elle est partie sans me voir... D’ailleurs, comme t'as l'air gentil, tu m'en achète une ? » Boromir sourit, oubliant tous ses soucis de sommeil. Il n'aurait jamais cru qu'il aurait pu trouver un jour un enfant si amusant.
Cependant, cet instant de faiblesse ne dura pas plus de quelques secondes. Le sourire s'effaça de son visage : « Euh non... Je vais me contenter de te ramener auprès de ta sœur. » Voyant que la petite s'apprêtait à protester, le jeune interne poursuivit : « J'ai dit non, merde ! » Sur ce, il attrapa sa main et partit dans la direction opposée à celle prise quelques instants auparavant.
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

Quand on ne rêve que d'un lit... [défi novembre]

T H E R E . I S . N O T H I N G . L I K E . L O N D O N :: Défis/Loteries/Animations

Sujets similaires

-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: