VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

◭ INTRIGUE ♠ intervention du ministre
ϟ this is the road to ruins, and we're starting at the end, say yes, let's be alone together.
avatar
Thadéus P. Pritchard
this is the wizzarding world of
Je suis le ministre et je vous zut
informations
Je suis le ministre et je vous zut

star : Matthew Bomer
crédit : (c) heardies
lettres postées : 91
date d'entrée : 06/10/2012



Message Posté Sam 23 Fév - 23:30.

C'était arrivé. Enfin. Le moment que j'attendais depuis des années était arrivé. J'avais le pouvoir que je désirais obtenir. C'était comme je l'avais imaginé, et mieux encore. La foule m'acclamait. J'étais celui qui portait tout leurs espoirs. J'étais fier de ce que j'avais accompli. J'étais fier de voir que j'avais réussi, là où ils avaient tous échouer. Là où ma propre famille n'a même pas réussi à exceller. J'étais destiné à les sauver tous. J'étais destiné à devenir le père d'une nation dans le besoin. J'étais destiné à régner sur un empire dont je serais le gérant. Il n'y avait pas d'autres solutions à part celle-ci. Le bien peut avoir plusieurs visages. Et le mal aussi. Je leur ferais comprendre que leurs « héros » n'en étaient pas. Qu'ils étaient l'illusion dont ils avaient eu besoin. Le rêve était terminé.

January Lockart avait été trouvée. Avec le cercueil. Je savais ce que je devais dire, alors que nous étions tous sur une barque, accompagnés de quelques aurors. La foule observait dans le silence l'embarcation passer dans les rues, dû au débordement de la Tamise. Je pris la parole, baissant la tête, puis la relevant, comme dans une pièce de théâtre. Puisque j'étais un acteur. Et je tenais le rôle principal dans tout ce cirque. Ils n'étaient que des pions, dans mon jeu d'échec. « Sorcières et sorciers. J'aurai préféré que ce jour n'arrive jamais. J'aurai préféré que la traître qui se trouve à ma gauche n'en soit pas une. Qu'elle continue à représenter le symbole de la résistance face à l'organisation qui a détruit de nombreuses vies. Mais ce serait un mensonge. Et je refuse de vous mentir, puisque tant l'ont déjà fait. Je suis avide de vérité. Et vous aussi. »

Je marquais une pause, avant de me tourner vers l'ancienne chef de file de l'ordre Alpha pour la regarder avec dégoût, avant de retourner à la foule sans visages tout autour de moi. « Et la vérité, c'est que January Lockart, ici présente, est responsable de tout ce qui a pu arriver jusqu'ici. C'est elle qui est responsable pour tout les dérèglements magiques, et elle qui a osé détruire tout ce que nous avions reconstruit, dans la douleur et à la force de notre magie qui s'affaiblissait. C'est elle, qui, pour des fins obscures, a choisi de voler le cercueil maudit de Mr X, pour lancer cette malédiction, sur nous ! Sur vos enfants, sur vos frères et vos sœurs. Sur vos amis. C'est elle la traîtresse, qui sera sévèrement punie pour ses actes... Inqualifiables. ».

J'entendais les sorciers qui m'entouraient murmurer, et poser des regards lourds sur la jeune femme. « Elle n'était pas seule dans sa manœuvre. Nous savons de sources sûres que l'organisation Vulnera Samento, ainsi que l'ordre Alpha, dont les membres sont peu nombreux, mais encore inconnus, sont très certainement tout aussi dangereux que January Lockart ici présente. Si vous avez la moindre information à ce sujet, il est de votre devoir de la communiquer. Pour votre propre sécurité, et celle de ceux qui vous entoure. » ça y est. Le coup de théâtre allait arriver. Et je savais qu'il surprendrait plus d'un. « Mais ce jour n'est pas simplement porteur de malheurs... L'artefact a été retrouvé ! Le temps du désespoir est terminé désormais. Nous avons sauvé la nation. Nous vous avons sauvé. Vous n'avez plus rien à craindre. » Je brandis la couronne ancestrale, avant de la déposer sur ma tête.

Et en l'espace d'un instant, un flash apparut. Un hurlement d'agonie perça les nuages, le hurlement de léviathan, mort. Puis les eaux reculèrent. Plus aucune inondation. Et le cercueil disparut.

Et plus rien.
avatar
January D. Lockhart
this is the wizzarding world of
J'ai un autre job
informations
J'ai un autre job

star : Jennifer Lawrence
crédit : Mystique.
lettres postées : 443
date d'entrée : 01/03/2010



Message Posté Lun 25 Fév - 13:51.


On m'a toujours dit de garder la tête haute. On m'a toujours dit qu'il n'y avait rien de plus beau que l'honneur humain. On m'avait toujours dit que rien n'était jamais gravé dans la pierre. Qu'on pouvait tout changer. Que lorsqu'on était au pied du mur, il y avait toujours un moyen de continuer à avancer. Alors je pris une inspiration. L'air était putride. Dégueulasse. Je sentais la rouille d'un espoir qui s'était figé dans le passé. Je sentais le froid, le froid de la mort, de tout ce qui avait péri dans les eaux maudites de la Tamise. Je sentais l'horreur, celui d'un futur que personne n'osait imaginer. Mais par dessus tout, je sentais la peur. La mienne. Les aurors tenaient fermement mes bras qui avaient été attachés derrière mon dos. La voix de Thadéus s'envolait dans un écho terrifiant. Son discours le propulserait au sommet. Il entraînerait ma chute. Ma citation à comparaître. Mon arrêt de mort. C'était ici, là, maintenant que tout se finissait. Les rêves d'un monde meilleur, l'espoir d'un monde uni, tout se terminait. Chaque mot qu'il prononçait ébranlait un peu plus mes convictions.Traître. Trahison. Lockhart. C'était tout ce que j'étais, à présent. Quelqu'un qui avait trahi sa patrie. Quelqu'un qui avait tout foutu en l'air. Et le pire, c'était qu'il n'avait pas tort. Horreur. Peur . Rouille. Sang. Honte. Il fut un temps où j'aurais regardé les londoniens dans les yeux et où j'aurais clamé mon innocence. Il fut un temps où j'aurais hurlé. Où j'aurais crié jusqu'à ne plus pouvoir respirer. Il fut un temps où je me serais battue. Aujourd'hui, tout ce que j'avais la force de faire, c'était de me tenir droite. Le regard perdu dans le vide, mais profondément déterminé. La tête haute. Un sourire aux lèvres. Mais ce n'était pas de l'insolence. Enfin, pas totalement. Encore moins de la fierté. C'était le visage affranchi de celle qui n'avait plus rien à perdre. C'était la confiance aveugle en mes amis, ceux qui connaissaient la vérité. C'était la peur, et le courage. C'était l'affront et la défense. C'était le début, et la fin. C'était tout, c'était rien.

_________________
avatar
Boromir K. Andropov
this is the wizzarding world of
Je travaille à l'hôpital
informations
Je travaille à l'hôpital

star : Andrew Garfield
crédit : WILD HEART.
lettres postées : 340
date d'entrée : 20/10/2012

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: ce que vous avez sur vous en ce moment même.



Message Posté Jeu 28 Mar - 21:19.
Le mal-être. Il ne savait pas vraiment ce que cela faisait auparavant. Désormais, il comprenait. Ne pas se sentir à sa place, ne pas cesser de remuer sur ce petit siège qui nous permet de contempler ce spectacle accablant, chercher que faire, vouloir partir loi, très loin. Désirer se creuser son petit trou et se placer bien au fond. Crever en silence. Seul. Loin de son regard...
Ses yeux. Elle les avait bleu marine. Boromir n'arrêtait pas de les fixer, ne désirant qu'une chose ; qu'ils ne se posent pas sur lui. Cela pouvait sembler idiot mais c'était tout ce qu'il voulait. Voir son amie prise dans de telles embrouilles l'avait bouleversé. Il ne comprenait pas et c'était effacé, ne sachant que faire. Désormais il se sentait juste coupable. Coupable de la laisser se faire injurier de la sorte par cet homme qui ne la connaissait pas. Le ministre avait-il ne serait-ce que déjà essayé de lui parler en tête à tête ? Il en doutait fort ! Alors comment pouvait-il se permettre de lui lancer des insultes, fausses de surplus, à la figure ?
« Traître ». C'est un mot si laid. Un mot qui aurait dû être rayé du dictionnaire depuis longtemps. Personne ne méritait de s'entendre désigné de cette façon. Surtout pas elle... Surtout pas Janu. Ses yeux, ses lèvres, ses cheveux, tout chez elle hurlait son innocence par ce silence continu dont elle faisait preuve. Fière. Même son silence était une marque de manifestation. C'était une femme forte et Boromir le savait. C'était ce qu'il admirait chez elle. En fait, elle était même belle...
Rien ne pouvait lui prouver qu'elle n'était responsable de rien, mais il savait. Il savait ou du moins voulait absolument croire qu'elle disait vrai. Son amie ne pouvait pas disparaître, partir en prison ou il ne savait quoi, il avait mis trop de temps avant de trouver quelqu'un, quelqu'un qu'il apprécie vraiment. Il ne voulait pas la perdre... Mais lui, il était faible. Et c'est pour ça qu'il ne fut rien capable de faire d'autre que de fixer les yeux de son amie.
Et elle ne le regarda pas une seule fois.

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

◭ INTRIGUE ♠ intervention du ministre

T H E R E . I S . N O T H I N G . L I K E . L O N D O N :: Intrigues & Events

Sujets similaires

-
» Un Bernier nommé ministre des affaires étrangères
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» QUID DU PREMIER MINISTRE PIEDS SENTI ??????
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: