VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

sujet global ♦ Le 31 décembre
ϟ this is the road to ruins, and we're starting at the end, say yes, let's be alone together.
ϟ Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Jeu 2 Mai - 23:54.
31 décembre 2056




avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Sam 4 Mai - 18:52.
« On se bat ». Son ton était sans appel, nous devions nous battre. Il était trop tard, de toute façon, en lançant ce sort j'avais décidé pour nous deux. Avant que nous puissions véritablement entrer dans le vif de l'action, Rosaleen s'approcha vers nous. En d'autres circonstances, j'aurais été absolument ravie de la revoir, mais ce soir, la peur prenait dessus sur tout le reste. Ce soir, je ne pouvais pas me réjouir de retrouver une amie que je n'avais pas vue depuis deux ans. Ce soir, je ne pouvais pas profiter librement de quoique ce soit. Ce soir, il fallait tout oublier et se concentrer sur nos vies. Nos vies, celles des autres, et ce qui nous semblait juste. Elle nous demanda de la suivre, et j'obéis sans réfléchir. Je ne connaissais January que de nom, et je n'avais jamais entendu parler de ce Humphray. Enfin, peut-être que si, mais je l'avais oublié. Peu importe, si cela pouvait nous aider, je voulais bien retrouver ces personnes à qui elle faisait apparemment confiance. Puisque moi, je lui faisais confiance, à elle. Je lui souris. « Allons y alors. »

Alors qu'elle s'élançait dans la salle, Wade et moi derrière elle, un homme s'approcha de nous. Avant même que je me demande si c'était un résistant, un pauvre innocent ou un auror, il leva sa baguette. En quelques fractions de secondes, je me retrouvai sur le sol, solidement ligotée et incapable de faire un geste. L'homme n'était donc certainement pas de notre côté, d'autant plus qu'il s'empressa de faire voler les baguettes de Wade et Rosaleen. Je ne pouvais plus rien faire, même pas bouger un doigt. Pour tout dire, j'avais même du mal à respirer, tant les lianes étaient serrées. Je ne pouvais pas tourner la tête, je ne voyais donc que le plafond, et les sorts qui fusaient. Parfois, quelques objets volaient et passaient au-dessus de moi. Je ne pus pas voir à qui je devais ça, mais soudain, les lianes qui m'emprisonnaient prirent feu. Bientôt, Wade m'aida à défaire mes liens, ainsi moins résistants, pendant que l'auror s'acharnait sur Rosaleen. Je ne pus retenir une grimace lorsque j'entendis les cris de mon amie, encore et encore. Je n'osais même pas imaginer ce qu'il lui faisait endurer.

Je me relevai, ma baguette dans la main, ne sachant que faire. A chaque fois que je voyais quelqu'un qui pourrait avoir besoin d'aide, une autre personne accourait et l'aidait avant que je n'ai pu faire quoique ce soit. Je vis dans un état second une jeune fille s'approcher de Wade et lui parler à l'oreille, tout en plaçant son pied juste au-dessus de sa baguette. J'aperçus une fille brune, portant une robe noire toute simple, gravement blessée, toujours une baguette à la main. Je faillis lever ma baguette pour la guérir, mais, au dernier moment, le doute m'en empêcha : et si un résistant l'avait blessée ? Et si elle était contre nous, elle aussi ? Et si, une fois remise sur pied, elle s'empressait de nous ligoter pour nous livrer aux aurors ? Voilà à quoi on en était réduit : ne pas faire confiance aux autres humains au point de ne pas les aider. Je ne pus pas empêcher une larme de couler sur ma joue en faisant ce constat. A partir de maintenant, nous ne pouvions plus croire personne.

Tout s'enchaîna tellement vite. Un homme fondit sur l'auror qui nous menaçait et torturait Rosaleen, ce qui entraîna une sorte de duel entre les deux sorciers. Avant que je puisse me précipiter vers Rosaleen pour l'aider, un autre homme arriva et défit ses liens. Il s'évanouit presque immédiatement, et une fille de mon âge, qui connaissait également Rosaleen apparemment, l'emporta à l'abri du carnage. Les personnes arrivaient et repartaient, je n'arrivais plus à suivre. Nous étions de plus en plus nombreux autour de Rosaleen et, bientôt, une nouvelle fille arriva. Je la reconnus : Rosaleen l'avait désignée lors de son discours. Solomnia quelque chose. Elle aussi, elle était blessée, du sang coulait en continu le long de son bras. Elle, je pouvais l'aider. Elle était de notre côté et ne se retournerait donc pas contre nous. Soulagée d'être enfin utile, je lançai un « Vulnera Samento » pour refermer ses plaies. Je me tournai ensuite vers celle que j'avais promis de suivre : « Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? »

Je n'eus pas le temps d'écouter la réponse, car des violentes secousses me firent perdre l'équilibre. Le sol tremblait comme jamais. Les décorations tombaient comme les feuilles d'un arbre en automne. J'avais perdu ma baguette dans ma chute, et la cherchai donc autour de moi, en étant toujours un peu sonnée par le choc. Et puis, je ne sais pas pourquoi, peut-être était-ce une question d'instinct, de pressentiment, mais je levai la tête. Oui, je levai la tête, juste assez tôt pour voir le grand lustre en cristal se décrocher et tomber, droit sur nous. Droit sur moi, incapable de me protéger, juste bonne à fermer les yeux. Juste bonne à attendre.


Dernière édition par Jeanne Brosac le Sam 4 Mai - 21:08, édité 1 fois
avatar
Cornélya H. de Maupou
this is the wizzarding world of
Je viens de Beauxbâtons
informations
Je viens de Beauxbâtons

star : Lily Collins
crédit : (c) mindful
lettres postées : 20
date d'entrée : 03/05/2013



Message Posté Sam 4 Mai - 20:15.
Avec son sourire carnassier, l'auror était prêt à s'en prendre à la française et à la blessée. Et pourtant, tout ce que voulait faire Cornélya, c'était de retrouver Capucine et de repartir d'ici le plus vite possible. Certes, elle méprisait l'actuel Premier Ministre de la Dissolution de l'OVS, ainsi que la fuite de son père, mais elle ne voulait surtout pas provoquer plus de problèmes qu'elle en avait déjà. Même si soutenir la Résistance lui paraissait fort tentant, Cornélya ne cessait de penser à Capucine, qui devait être morte de trouille.

Comment pouvait-elle penser à tout cela alors qu'un auror se tenait en face d'eux. Et dont sa main venait de tomber subitement, coupé à la dague par Erik. La jeune fille laissa pousser un petit cri de surprise. Elle ne put entendre ce qu'il disait, mais elle crut lire dans ses lèvre un « de rien. » Avec sa blessée sur les bras, Cornélya tenta de rechercher sa soeur .

Tout devint chaos. Elle vit un de ses camarades tuer par un morceau de verre, des résistants se faire attraper et des sorts lancer à tout-va. Sa blessée reprit conscience et se dégagea de la française. C'est alors que le sol se mit à trembler. La terreur de Corny s'amplifia comme les secousses. Et dans la cohue, elle entendit les cris de Capucine. D'instinct, elle se jeta à terre et se mit à marcher à quatre pattes. Sous une table, Cornélya aperçut la cadette de la famille, prostrée, pleurant de toutes les larmes de son corps. « Viens ici, ma chérie, je suis là maintenant ! » Capucine se précipita vers sa grande soeur et se blottit contre elle en mode koala. Se relevant, elle vit que Esfir avait disparu. C'est alors qu'elle se dirigea vers le premier auror qu'elle croisa ; « Je suis Cornélya de Maupou, mon frère Sebastian travaille au Ministère de votre pays. Je vous en supplie, aidez ma soeur et moi à sortir d'ici ! »
avatar
Jeremiah Van Tassel
this is the wizzarding world of
Je viens de Poudlard
informations
Je viens de Poudlard

star : Arthur Darvill
crédit : stillnotginger.
lettres postées : 3
date d'entrée : 03/05/2013



Message Posté Sam 4 Mai - 20:48.


Lorsque Jeremiah Van Tassel était monté dans le Poudlard Express en pensant que quelque chose de louche se préparait, il espérait sincèrement se tromper. Mais, bien entendu, la réalité lui avait démontré qu'il avait eu raison de s'inquiéter. Une attaque par des détraqueurs, ça n'était pas vraiment une promenade de santé. Et si seulement il avait pu penser que la soirée où il se trouvait à présent allait mieux se passer. Il n'était pas idiot et connaissait assez bien les risques de ce genre de soirée. Il avait donc passée le début de la soirée tendu, sur ses gardes, à lancer des regards furtifs pour savoir où se trouvaient ses élèves, ses amis ... juste au cas où.

Il commençait sérieusement à détester Thadéus Pritchard. Tout cela sentait mauvais, avec ces artefacts sortis de nulle part et ces grands soirées d'auto célébration. Jey était content de ne plus être auror et de ne plus être à ses ordres. Non, franchement, il ne fut pas étonné lorsque les lumières s'éteignirent. Inquiet pour la suite, certes, mais pas surpris. Il le fut plus en revanche en voyant Rosaleen s'avancer et discourir. Il ne la reconnaissait plus. Son amie, d'ordinaire enjouée, était si pâle. Il ne comprenait pas bien ce qu'elle venait faire là, et les mots qu'elle prononça lui parurent étrangers. Il n'eu pas le temps de vraiment y réfléchir car tout se précipita autour de lui.

Il avait été auror, et devait allégeance au Ministère ... en théorie ... mais quasiment tous ses amis commençaient a se battre avec les résistants sous ses yeux. Et en y réfléchissant, la dernière fois qu'il avait exécuté un ordre contraire à ses principes pour le compte du Ministère, il avait démissionné juste après. N'était il pas temps d'arrêter d'obéir aveuglément ? Il sortit sa baguette, et s'élança dans la mêlée. Enfin, pas tout de suite ... d'abord, il évita un sort lancé dans sa direction grâce à l'aide inopinée d'une vieille connaissance.

STRONZO ! Ca sert à quoi d'être auror si tu peux pas protéger ton cul ?

Il eu à peine la force de sourire à son camarade de malfaisances de Poudlard, Pio da Braccio, qu'ils s'élancèrent tout deux vers l'action. Ils avaient manifestement décidés tous les deux de prendre part à la résistance puisqu'il vit l'italien viser impunément des aurors. Depuis que Sejdic était HS, il savait qu'il était en froid avec le Ministère. Ils lancèrent quelques sorts, plus ou moins bien reçus par leurs cibles, avant de se faire secouer par une nouvelle secousse, très violente, qui les laissa désorientés un moment. Et puis on repart.

Ils se précipitèrent sur un jeune résistant, menacé par un auror ... un grand black que Jey reconnu comme ayant passé son examen d'entrée en même temps que lui. Son cœur se serra. Il passa outre et le visa d'un expeliarmus bien sentit tandis que Pio ... fidèle à lui même ... loupa son sort et mit le feu à l'une des jolies draperies aux armes du Ministère. Oups ... au oins son égo méridional pourrait mettre ce ratage sur le compte des dérèglements magiques !

Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

sujet global ♦ Le 31 décembre

T H E R E . I S . N O T H I N G . L I K E . L O N D O N :: Intrigues & Events

Sujets similaires

-
» Sujet global - Le stand de sucreries
» ♣ repas champêtre - sujet global
» [event 001] Le bal des années folles - sujet global
» Le bal masqué ♠ sujet global
» WWE TLC - 13 décembre 2009 (Résultats)

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: