VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Une soirée comme tant d'autres [Erik]
ϟ this is the road to ruins, and we're starting at the end, say yes, let's be alone together.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Lun 30 Juin - 14:20.


    En quelques mois, la vie de Elena Grimaldi avait été chamboulée du tout au tout. Auparavant, elle était une étudiante, amoureuse et également une princesse moldue, charge qu'elle supportait plus difficilement. En seulement quelques mois, elle était devenue mère -un petit Achille- qui avait été une belle surprise. Bien entendu, elle ne s'attendait nullement à tomber enceinte, mais d'un commun accord avec Erik, son petit ami, ils avaient décidé de garder ce bébé. Elena ne le regrettait pas. Elle avait alors choisi de ne pas reprendre ses études mais avait au contraire repris un travail: elle bossait désormais dans une boîte d'événementiel sorcier où elle avait pour objectif d'organiser des cérémonies de toutes sortes. Bien entendu, ce n'était pas ses études qui lui avait permis de se faire embaucher mais plutôt son expérience de princesse. Elle le savait, c'était un atout important.

    La jeune femme s'épanouissait tout à fait dans ce nouveau mode de vie. Certes, cela avait été difficile. Les tous premiers mois, la jeune femme avait eu beaucoup de mal: la fatigue, ne pas comprendre ce que voulait cet enfant. Elle avait tenu bon, avec l'aide de Erik et tout avait fini par rentrer dans l'ordre, quand elle avait repris le travail: Achille était gardé par une nourrice sorcière en qui elle avait toute confiance. Cette femme était une véritable perle qui permettait à Elena d'aller travailler en toute tranquillité.

    Dans le même temps, la vie politique sorcière avait également connu de grands chamboulements, avec notamment une alliance bien surprenante entre Pritchard et la Résistance. Elena qui défendait la République avait été satisfaite de ces changements et espérait que désormais, Londres et le monde sorcier allaient pouvoir retrouver une vie plus normale. C'était au moins son voeu le plus cher mais elle n'était pas certaine que tout serait aussi simple … Le Tournoi des Trois Sorciers qui était prévu pourrait se révéler une très bonne idée ou bien une catastrophe et seul le futur pourrait le dire. En attendant, elle essayait de faire de son mieux pour mener sa barque. D'après ce qu'elle en savait, l'entreprise pour laquelle elle travaillait participerait très certainement à l'organisation, pour épauler le Ministère de la Magie, d'une manière ou d'une autre et ce n'était pas pour lui déplaire.

    Ce jour-là, Elena finit cependant de travailler un peu plus tôt qu'à l'habitude. C'était une aubaine, car Erik était souvent retenu à l'extérieur le soir par des obligations professionnelles et elle trouvait qu'ils ne se voyaient plus autant qu'il aurait fallu: c'était comme si ils avaient tous deux pris un gros coup de vieux ces derniers mois, entre les faits politiques et l'arrivée de Achille dans leurs vies. Mais elle ne renonçait pas, cependant, à ce qu'ils puissent se retrouver.

    Une fois sortie de son travail, Elena passa chercher Achille chez sa nourrice et elle transplana aussi vite qu'elle le put jusque chez eux. La jeune femme était habillée élégamment, ainsi qu'elle l'était toujours depuis qu'elle avait repris le travail: un tailleur beige et une paire d'escarpins noirs, ce qui n'était pas franchement le plus pratique pour s'occuper d'un enfant. Rentrant chez eux, dans l'appartement qui était anciennement celui d'Erik, la jeune femme s'empressa d'enlever ses chaussures et d'aller déposer Achille dans un petit cosy sorcier qui le berçait ou jouait avec lui, selon les besoins, tout en appelant Erik. “-Erik ? Tu es là ?” Franchement, elle l'espérait. Elle était fatiguée de sa journée et aurait voulu pouvoir profiter de la présence du jeune homme et discuter avec lui, avant qu'il ne doive la laisser.

avatar
Georges F. Shakespeare
this is the wizzarding world of
Je gère mon commerce
informations
Je gère mon commerce
le grand méchant loup xD
star : Daniel Radcliffe
crédit : Hollow Bastion
lettres postées : 409
date d'entrée : 27/08/2011

♦ Nota Bene
: passez sur ma fiche, on trouvera bien quelque chose
:
: sa baguette et son petit carnet à dessin



Message Posté Ven 4 Juil - 15:13.
Il était caché derrière son journal, les pieds posés sur la table basse de leur salon. La Gazette du Sorcier était ouverte à la page Société, et Erik lisait un passionnant article sur la Coupe de Feu. Enfin, passionant ... Tout est relatif. Il avait déjà épluché les pages ayant attrait à l'économie et au commerce, avait déjà survécu à deux articles sur la réouverture de Gringotts, sur la faillite d'une entreprise britannique de tapis volants et avait jeté un coup d' oeil à une page spécialement  dédiée la Métamorphose, juste par curiosité.
Il s'était donné pour objectif de profiter du calme plat dans l'appartement pour travailler. Sur ses cours à l'université, il entamait sa troisième et dernière année. Il avait hésitait un instant à continuer son cursus cette année, mais finalement, son instinct d'ex-Athéna l'avait convaincu, recherchant toujours plus de savoir. Mais aussi travailler pour le Laughting Corpse. Il y avait toujours un peu de paperasse à faire, des fiches de paie, des factures aux fournisseurs. Finalement, il n'avait pas fait la moitié des objectifs fixés, l'esprit détourné par une fin d'été paisible.
Il s'était affalé dans son fauteuil club en cuir, une tasse de café et le journal pour toute compagnie. Visiblement, il s'était fait on ne peut plus discret, dissimulé derrière le quotidien puisque'Elena ne l'avait pas aperçut. "-Erik ? Tu es là ?”. D'humeur taquine, il prit la question sur le ton de la rigolade, et répliqua avec un certaine dose d'humour pince-sans-rire dans la voix : "Non, c'est la Gazette qui se lit toute seule.". Il abaissa le journal et gratifia sa compagne d'une moue ironique. Il se mit sur ses pieds, et abandonna la gazette sur la table basse. Il se dirigea vers la rouquine, la serra rapidement dans ses bras, l'embrassa sur les lèvres et rajouta avec un sourire gentiment moqueur "Et en plus, elle parle. Tu as vu, je sais m'entourer d'objets d'intelligents." Il enchaina sur un sourire charmeur, qui se voulait rédempteur. "Et d'une femme fabuleuse.". Oui, Erik était un peu un séducteur, mais juste un tout petit peu.
Il se détourna de son amoureuse, pour se tourner vers le cosy où se trouvait le petit Achille. Si Erik avait eu quelques tourments paternels avant la naissance de son fils, les quatre premiers mois d'Achille les avaient plutôt effacés. Etre un père était plutôt naturel finalement. Il couvait son fils d'un regard protecteur. C'était un petit bout de chou fragile et inoffensif. Bien qu'ayant peu d'expérience avec des bébés, Erik s'était persuadé que son fils était vif d'esprit du haut de ses quatre mois. Le bambin semblait dormir paisiblement dans son cosy. Il s'agenouilla devant lui, plissant les yeux. Il essayait de déterminer si l'enfant dormait vraiment, si il était raisonnable de le réveiller. Finalement, il renonça, se contentant d'un effleurer du bout du doigts l'enfant. Il le sortit du cosy et le prit dans ses bras, attentif à ne pas le réveiller. Il se dirigea vers la chambre de l'enfant.
Poussant la porte du bout du pied, il déboucha sur une pièce assez petite, peinte d'une couleur douce et meublé pour un bébé. Il déposa le petit dans son berceau, fit un pas en arrière, son regard borgne fit le tour de la pièce. Calme et quiétude. Il ressortit en fermant la porte derrière lui.
Il sourit à Elena, ils étaient seuls à présent. Il se rapprocha d'elle et s'enquit de sa journée. "Ta journée s'est bien passée ?"

avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Lun 7 Juil - 11:22.


    Le calme était revenu et la routine également. Elena devait bien dire qu'elle appréciait sincèrement de pouvoir vivre tranquillement, cette vie de famille qui n'était nullement prévue au début. Cet enfant restait une surprise à laquelle ils ne s'attendaient absolument pas, mais malgré tout, ils avaient su rebondir, même si ils restaient bien différents, en conséquence, des autres jeunes adultes de leur âge.

    Erik Cressey était bien chez eux, installé dans un confortable fauteuil en cuir, lisant le journal et buvant un café. Elena ne put s'empêcher de s'amuser, in petto, de cette situation: ils faisaient vraiment un très bon petit couple de papa et maman. C'était si drôle de les voir ainsi installé … Bien entendu, Elena ne dit rien à ce sujet, mais sa bonne humeur était installée et elle ne put s'empêcher de rire légèrement aux propos de Erik. La bonne humeur était de mise, semblait-il. “-Très drôle! Tu as l'air en forme!” Elle adorait le taquiner et Elena savait que c'était réciproque. Du moins quand ils allaient bien l'un et l'autre. Les premiers mois après la naissance d'Achille, ils étaient bien moins taquins car trop fatigués.

    Elle vit son compagnon s'approcher, l'embrassant pour lui dire bonsoir, tout en la complimentant. Elena leva les yeux au ciel, étant habituée aux manières de séducteur de son petit ami. Ah, ça, il ne se privait jamais de la faire craquer... Le pire était qu'il savait très bien s'y prendre: Elena était sous son charme à chaque fois qu'il se mettait en tête de faire ce genre de choses. “-Quel flatteur tu fais, Erik!” lui répondit-elle, dans une sorte de répétition comique: elle lui disait généralement ce genre de choses quand elle le trouvait trop en verve. Mais en vérité, elle ne s'en plaignait pas, aimant que son chéri lui témoigne son affection.

    Tandis que Erik prenait en charge leur petit garçon, Elena déposa son sac à main, et alla prendre un verra d'eau dans la cuisine. Elle aimait vraiment l'ambiance qu'ils avaient su donner à deux à cet appartement … Au départ, elle avait vraiment eu peur de ne pas réussir à s'y faire: c'était si différent de tout ce qu'elle avait toujours connu. Mais puisqu'elle refusait de suivre ses parents, il était normal qu'elle vive comme n'importe qui. Elle était conscience qu'elle avait beaucoup déçu à Monaco, mais la situation était telle qu'elle ne pouvait revenir en arrière: Achille était plus important que tout cela. Et Erik aussi.

    Erik revenait, Elena l'entendit et se tourna vers lui. “-Plutôt bonne ! Nous avons pas mal de travail, mais je commence vraiment à comprendre comment fonctionne et je me sens de plus en plus à l'aise. Et toi ? Bonne journée ? Tu as l'air de bonne humeur!” Elena sourit au jeune homme, posant une main sur la joue de celui qu'elle aimait depuis plusieurs années maintenant. Il lui était doux d'être si bien entourée et que tout se passe bien entre eux. Il lui était si cher que même leurs dissenssions politiques n'avaient pas réussi à les séparer: et pourtant, elles étaient de taille. Elena avait toujours mis l'ordre en première place des priorités politiques alors que Erik était bien plus dans une volonté libertaire. Bref, ils n'étaient pas sur la même longueur d'ondes mais les derniers événements politiques leur permettaient de ne plus être en conflit à ce sujet. “-Quel calme … Achille est très sage, ces derniers jours, ça me fait un bien fou!” Le petit garçon était généralement calme, mais il avait eu dernièrement quelques petites montées de fièvre et avait donc été plus fatigué et fatiguant qu'à l'habitude. Souriante, elle déposa un petit baiser sur les lèvres de son mari. “-Quel est ton programme de la soirée ?” Elle ne savait pas toujours à l'avance ce qui était prévu.

avatar
Georges F. Shakespeare
this is the wizzarding world of
Je gère mon commerce
informations
Je gère mon commerce
le grand méchant loup xD
star : Daniel Radcliffe
crédit : Hollow Bastion
lettres postées : 409
date d'entrée : 27/08/2011

♦ Nota Bene
: passez sur ma fiche, on trouvera bien quelque chose
:
: sa baguette et son petit carnet à dessin



Message Posté Dim 13 Juil - 20:25.
Le programme ? Il ne le connaissait pas encore, ce n'était pas les plans qui manquaient pour être honnête. Il pouvait passer une soirée tranquille ici, en tant que père de famille respectable. Il pouvait aussi passait la soirée au Laughting Corpse, en tant que gérant de commerce respectable. Mais il commençait à se lasser de passer la majorité de ses soirées dans le club et était d'avis qu'espacer ses visites et laisser l'affaire aux mains de personnes de confiance lui ferait le plus grand bien. Il pouvait aussi aller chercher des noises à Leanor Bradbury, comme il aimait le faire quand il s’ennuyait ou qu'il avait à passer ses changements d'humeur sur quelqu'un. La tenancière du Red Lentern était un défouloir parfait pour Erik et leur querelle de voisinage concurrent un divertissement sans pareil. Mais Erik se voyait mal évoquer cette possibilité devant Elena. Le bordel était un repère de mafieux de renom, et la demoiselle n'allait sans doute pas apprécier. De même qu'il n'allait pas lui dire qu'une des options de cette soirée pourrait être de régler les petits soucis mafieux qu'il avait avec Florence Da Vinci, la psycomage de Saint Mangouste. Inutile d'inquiéter le monde. Il avait toujours réussi à s'en sortir, pas de raison que cette fois on déroge à la règle.
Il lui sourit. "Je pourrais me laisser tenter par une soirée tranquille. Et toi ?". Il la laissa répondre sans vraiment se préoccuper des plans qu'elle avait établie. Lui avait des projets pour eux deux, et il était bien décider à les réaliser jusqu'au bout. Il était d'humeur enjôleuse ce soir. Il planta son regard dans celui d'Elena. Certes, il était devenu borgne, mais cela ne le complexait pas beaucoup. D'après les dires de sa compagne à l'époque de l'accident, la cicatrice qui courait de sa pommette à son arcade sourcilière en passant par sa paupière hermétiquement fermée lui donnait un air de pirate sauvage. Parfait. Soyons sauvages.
Il prit les mains d'Elena dans les siennes, l’arrêtant dans ses gestes par la même occasion.Il avança vers elle, la faisant reculer jusqu'au mur. Il saisit sa taille avec vigueur, rapprocha son visage du sien et lui jeta un regard à faire rougir un mort. Il savourait le rougissement des pommette de la jeune femme avec un petit sentiment d'autosatisfaction. Il allait se pencher pour l’embrasser lorsqu'ils furent interrompu par les braillements d'un bébé.
Il ferma les yeux et retint un soupir avec tout le self contrôle qu'il possédait. Il sentait déjà la jeune mère se dérober à lui. Elena semblait attirer par les pleurs de son bébé de manière irrésistible. Il la retint avec un peu trop de force peut-être et lui donna un baiser fougueux. L'espace de quelques secondes, il voulait retourner en arrière. Un an, peut-être deux. Oublier les responsabilités, se souvenir de l’insouciance dont il pouvait faire preuve à l'époque.
Le voile se déchira, et il lui fallut relâcher son amoureuse. Il la suivit les pas légèrement traînants, bougonnant comme un enfant. Il jeta un coup d’œil au berceau en croisant les bras sur son torse, se tenant juste à côté de la rouquine. Il marmonna dans sa barbe. "Qu'est ce qu'y t'arrive, petit monstre ? Tu nous développes un complexe d’Oedipe ?" Il surnommait Achille "petit monstre" avec toute l'ironie dont il faisait si souvent preuve, mais cela ne signifiait aucunement qu'il ne l'aimait pas. C'était juste une preuve d'affection un peu particulière.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mar 22 Juil - 10:23.


    Sonder Erik sur sa soirée à venir n'était pas anodin: Elena ne voulait tout simplement pas risquer d'être déçue si elle voyait le père de son enfant la laisser seule après cette journée de travail. Après tout, leurs deux vies étaient bien différentes et il fallait bien qu'elle l'accepte. Ce n'était plus vraiment une question de choix, d'ailleurs, maintenant qu'Achille était parmi eux, Elena voulait lui donner le meilleur et elle estimait qu'un couple uni faisait parti des essentiels d'un enfant -du moins dans la majorité des cas. De plus, ayant été élevée d'une manière très particulière, la jeune femme se mettait une pression conséquente pour parvenir à éduquer cet enfant plus classiquement.

    Le sourire de Erik la toucha jusqu'au coeur. Ah, qu'est-ce-qu'elle pouvait être naïve et mièvre, quand il s'agissait de cet homme. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi mais lui était capable de la faire devenir toute chose. Elena, dès qu'elle le voyait, avait l'impression que son coeur battait plus vite et que des petits papillons venaient se battre dans son ventre. En un mot, elle était amoureuse. La jeune femme avait mal vécu le départ de Erik pendant de longues années, maintenant qu'il était auprès d'elle, elle était totalement heureuse de cette situation.

    “-Je dirais que je suis très tentée moi aussi!” Elle souriait, amusée et taquine. Soudain, elle sentit le regard de Erik se poser sur elle d'une manière qu'elle connaissait. Oh, Elena sentit son coeur battre plus vite. Erik posait sur elle ce genre de regards de temps à autre et à ce moment-là, la jeune femme avait toujours l'impression d'être la plus belle femme du monde. Elle sentit soudain les mains de Erik sur les siennes et laissa le jeune homme reculer et partit avec lui. Avec un peu de vigueur qui ne fut absolument pas dérangeante, Elena se retrouva dos au mur, encadrée par le corps de Erik.

    Elle attendait avec impatience le baiser qui allait venir. Oui, elle l'imaginait déjà. Elle en savourait le goût sur ses lèvres, s'apprêtrait à profter de cette étreinte. Soudainement, la jeune femme entendit les pleurs de Achille et elle se détacha immédiatement de ce qui se passait avec Erik. Déjà, son esprit était auprès d'Achille et voulait très sérieusement aller faire cesser ces pleurs. Erik, elle ne sentait, était frustré de cette situation et elle comprenait tout à fait pourquoi: cet enfant prenait dans leur couple une place très importante et elle ne pouvait pas le lui reprocher.

    Elle allait partir s'occuper de Achille quand Erik la garda auprès de lui avec fougue et force. Elena essaya de résister une minute, mais finalement se laissa aller à ce baiser. Quand Erik la libéra finalement, elle se précipita vers le berceau d'Achille, le prenant dans ses bras, cherchant à calmer les pleurs, lui murmurant des mots doux à l'oreille. Cet enfant était si important pour elle que la simple idée qu'il soit triste ou laissé seul avec ses pleurs la rendait folle. “-Allez, tout va bien, Achille, tout va bien.”

    Erik arriva lui aussi dans la chambre du petit bout et fit une petite remarque qui fit rire Elena. “-Je ne suis pas sûre qu'il comprenne ce qu'est un complexe d'Oedipe, Erik!” L'enfant avait cessé de pleurer. Et Elena se sentait bien mieux. “-Il a l'air de se calmer.” Elle disait cela avec un petit sourire léger. Après l'avoir bercé quelques secondes, elle le remit doucement dans son berceau. Elle savait d'expérience que si elle partait tout de suite, il pleurerait. Alors, elle resta à côté de lui, une main sur son front, le calmant aussi doucement qu'elle le pouvait. Une minute passa, peut-être deux, avant que la respiration du petit Achille se détende à nouveau. Regardant Erik, elle lui murmura. “-Sans doute un cauchemar...”

    Laissant le petit, elle s'approcha du père et murmura à son oreille. “-Où nous étions-nous arrêtés?” C'était une invite digne de ce nom. Car même si elle était mère, elle restait une femme, une amante, une amoureuse. Et elle tâchait de ne pas l'oublier.

Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

Une soirée comme tant d'autres [Erik]

T H E R E . I S . N O T H I N G . L I K E . L O N D O N :: habitations

Sujets similaires

-
» Une soirée parmi tant d'autres. ~ Chelsea & Geane.
» Une amitié pas comme les autres
» Une soirée comme les autres... ou pas
» une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]
» Une ombre parmi tant d'autres. [PV Nuage Lunaire]

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: