VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

▬ loterie gringott's || Jonatan, Micaela & Penelope
ϟ this is the road to ruins, and we're starting at the end, say yes, let's be alone together.
avatar
January D. Lockhart
this is the wizzarding world of
J'ai un autre job
informations
J'ai un autre job

star : Jennifer Lawrence
crédit : Mystique.
lettres postées : 443
date d'entrée : 01/03/2010



Message Posté Lun 28 Mai - 16:09.

i'm going back to gringott's

ah bon, t'es sûr ?


Tout avais si bien commencé. Vous vous étiez retrouvés à Gringotts dans l'espoir de retirer un peu d'argent. Un gobelin fort amical vous avez accueilli et vous avez guidé jusqu'à votre coffre. Il avait conduit son wagon si vaillament que vous aviez une confiance totale en lui. Enfin... Jusqu'à ce qu'il ne ferme la porte de votre coffre derrière lui et que vous vous retrouviez complètement coincés !


Ordre de passage à déterminer entre vous, Dominus interviendra pour pimenter le RP !




_________________
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 3 Juin - 23:31.
Gringotts et ses gobelins. Tu éprouves toujours une légère appréhension à l'idée de ces créatures révoltées dont pourtant tu as approuvé les revendications – la perspective de ce qu'ils pourraient bien te faire, là, dans les profondeurs abyssales de leur établissement, les mille et une tortures raffinées possibles et imaginables, les cris que personne jamais ne pourrait entendre... Oui, tout cela fait frissonner, mais tu n'es pas femme à te laisser guider par tes peurs. Tu es Pénélope Courterois, directrice de Beauxbâtons, célèbre et réputée, et ce n'est pas une banque immense emplie à ras bord de gobelins sournois et fourbes qui t'empêchera de récupérer ton argent.

Une fois à l'intérieur, on te reçoit avec mille égards et égards dûs à ta position. Le gobelin auquel on te confie est affable et amical, et tu sens tes inquiétudes s'effacer petit à petit. On te prie posément de bien vouloir patienter quelques minutes, puis ton guide revient accompagné de deux jeunes gens. Tu as eu le temps en attendant d'observer le marbre blanc et l'architecture noble des lieux, et avec ton œil aiguisé pour la beauté, tu as apprécié l'harmonie de l'ensemble. Les voix de tes jeunes compagnons te tirent de ta contemplation – ce sont des voix que tu connais. Micaëla et Jonatan – il semblerait que vous allez partager le même wagonnet pour descendre dans les entrailles souterraines de la banque.

C'est vers ton coffre que l'on se dirige en premier, question de préséance fort gracieusement cédée par tes cadets, et c'est presque entièrement rassurée que tu supportes l'éprouvant trajet, tant la main de votre gobelin semble assurée. Mille sourires et gentillesses, promptes à vous détendre, et il pousse même la galanterie jusqu'à t'offrir l'appui de son bras pour descendre du turbulent moyen de transport des profondeurs, avant d'en faire de même pour la jeune Micaëla. Multipliant les courbettes, il t'ouvre la porte de ton coffre – sans faire de manières, tu y entres en compagnie de tes élèves. Tu n'as jamais caché ta richesse amassée depuis les premiers de tes aïeux, et tu emplis adroitement la bourse sans fond que tu as amenée avec toi. Te retournant vers la lourde porte blindée, tu t'apprêtes à entraîner tes jeunes compagnons vers la sortie – lorsque soudain, le gobelin s'incline, et vous la referme au nez, vous plongeant dans le noir. Abasourdie, il te faut quelques secondes pour comprendre qu'il a verrouillé les loquets, et que vous êtes à présent enfermés. D'un geste vif, tu allumes ta baguette, éclairant les environs.

« Ne vous inquiétez pas, nous allons sortir de là, mes enfants... Nous voilà bien, est-ce que, par hasard, nous l'aurions vexé... ? »
avatar
Micaëla T. Delibes
this is the wizzarding world of
Je viens de Beauxbâtons
informations
Je viens de Beauxbâtons

star : Mischa Barton
crédit : (c)ECK
lettres postées : 50
date d'entrée : 14/05/2012



Message Posté Sam 9 Juin - 20:22.
Featuring...
Micaëla Thaïs Delibes - Hébé
ft. Mischa Barton
9ème année - Cycle III
Pénélope I. De Courterois - Professeurs
ft. Sophia Myles
Directrice et professeur d'anglais
Jonathan de Roblès - Hestia
ft. Johnny Pacar
8ème année - Cycle III


Je n'aimais pas cet endroit. Gringotts était pour moi une antre monstrueuse et perfide, gouvernée par ses gobelins pour le moins terrorisants. Et pour cause. Descendre dans les entrailles de la banque avec pour seul salut le bon vouloir des créatures maîtresses des lieux n'était pas pour me rassurer le moins du monde. Mais c'était aussi un passage obligé, maintenant que j'avais terminé d'épuiser mes réserves de l'an passé à courir les magasins pour les fournitures annuelles. Je ne passais par ici qu'une fois l'an, en général, et c'était bien assez suffisant pour mes nerfs. Et si je voulais pouvoir continuer à acheter mes pigments, mes partitions, et autres matériels magiques cette année, je n'avais pas vraiment d'autre choix que de m'enfoncer dans les profondeurs avec eux.

Je n'ai pas une position particulière comme la Directrice, que j'aperçois là-bas, mais on me reçoit tout de même avec certains égards. La famille de ma mère en est sans doute l'origine, mais à vrai dire, je n'y prête pas grande attention, tentant de focaliser mon esprit sur la beauté des lieux pour taire mes angoisses. Et je suis le mouvement quand on me guide jusqu'à Madame Courterois, à l'attention de qui j'esquisse un sourire tandis qu'un gobelin nous guide jusqu'au wagonnet qui doit nous mener à nos économies respectives.

Le trajet est pour moi un calvaire et je blêmis sans doute à vue d'oeil, même si je ne souffle mot du malaise qui m'emporte à chaque fois que je mets les pieds ici. Je n'entends même pas les politesses de notre hôte, les yeux clos et tentant de contrôler les tremblements de mes mains, en vain. Et quand vient le moment de descendre du wagon, l'appui de la main du gobelin m'est essentielle pour éviter de faillir, mes jambes flageolantes me portant déjà difficilement.

C'est le coffre de la Directrice que nous visitons en premier, question de bienséance, et je reste en retrait tandis qu'elle emplit sa bourse, m'efforçant de respirer le plus calmement possible, refusant d'incommoder mes deux compagnons d'infortune avec mes phobies. La suite m'apparaît alors comme une succession d'étapes défilant au ralentie. Madame Courterois se retourne vers nous, prête à vider les lieux et j'entends plus que je ne vois la lourde porte se refermer derrière nous, nous gardant dès lors prisonniers à je ne sais combien de mètres sous terre.

« Ne vous inquiétez pas, nous allons sortir de là, mes enfants... Nous voilà bien, est-ce que, par hasard, nous l'aurions vexé... ? »

Je n'en sais rien et je n'ai rien à répondre. De toute façon, ma voix semble s'être perdue quelque part dans ma gorge et pas un son ne sort de ma bouche pourtant entrouverte. En quelques secondes, j'ai le sentiment d'étouffer, engloutie dans le noir du coffre jusqu'à ce que Madame Courterois n'allume sa baguette et ne m'incite à faire de même. J'ai pourtant toutes les peines du monde à tenir ma propre baguette de mes doigts tremblants et je sens que je vacille. L'instant d'après, je suis au sol, plus ou moins assise sans trop bien me souvenir comment je suis passée de la station debout à celle-ci.

« Faites-moi sortir de là, par pitié... »

Un murmure à peine audible. Ma plus grande terreur, celle que je suis absolument incapable de contrôler, qui me fait perdre absolument tous mes moyens vient de me tomber dessus. Je suis incapable d'une pensée cohérente, obnubilée par ces quatre murs qui m'enferment à présent, le coeur au bord des lèvres et des larmes plein le visage.

« Faites-moi sortir... »


Dernière édition par Micaëla T. Delibes le Mer 20 Juin - 18:46, édité 2 fois
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mer 20 Juin - 16:21.
Spoiler:
 

Gringotts. Jamais Jonatan n’en avait foulé le sol, ses parents estimant inconvenant qu’un adolescent y ait accès. Il avait toutefois eu sa clef personnelle du coffre des de Roblès, lors de ses dix-sept ans. La majorité dans le monde sorcier changeait-elle quelque chose ? Il en doutait, mais il avait après tout appris à ne plus se poser de questions sur les actes de ses parents, notamment depuis la guerre froide qui se poursuivait entre eux depuis maintenant deux ans qu’il avait quitté Liber, une école sorcière très sélective et méconnue choisie par ses parents, pour Beauxbâtons. Cela ne changeait toutefois pas grand chose, ses parents lui accordant généralement l’argent qu’il demandait.

Il était toutefois impatient de découvrir la banque sorcière et ses souterrains. Le spectacle devait être pour le moins impressionnant, avec ses wagons, ses rails, ses coffres par milliers. Après tout, toute la communauté sorcière utilisait les coffres de Gringotts, normalement. Peu étaient ceux qui conservaient leur fortune différemment. Peu d’endroits étaient aussi sécuritaires que la banque londonienne. C’est donc de bonne humeur que le jeune homme entra dans la banque, et confia sa clef à un gobelin.

Cependant, cette bonne humeur ne dura pas quand il constata le groupe qui l’accompagnerait. Il avait reconnu Micaëla, une élève en 9ème année à Beauxbâtons, qu’il ne connaissait que de nom, n’ayant jamais été amené à lui parler, il n’avait aucun problème à partager un wagon avec elle. Avec Madame Courterois, en revanche… Le jeune adolescent ne peut faire fi des rumeurs concernant sa soumission à l’Organisation, qui le dégoute au plus haut point, pour tous les malheurs causés par sa faute. Quoi de plus simple que de rejeter la faute sur quelqu’un proche de soi ? Il a beau ne pas connaître la directrice, elle était là, présente, et pourtant elle n’a pas empêché les malheurs d’arriver.

Malgré tout, sa bonne éducation l’empêcha de se montrer impoli, bien qu’il eut envie de faire demi tour et d’exiger de parvenir à son coffre dans un autre wagon. Réticent, il salua les deux femmes, les laissant monter avant lui, espérant expédier au plus vite cette visite qui l’avait auparavant tant enchanté… Profondément contrarié, quand le gobelin les enferma dans la chambre forte. Coincé, avec Madame Courterois ? Réussirait-il à garder son calme face à elle ? La chose était peu sure, mais la panique de Micaëla l’empêcha de ruminer ses sentiments pour sa directrice.

En effet, la jeune Hébé nécessitait bien plus sa présence que Pénélope. Cette dernière était l’adulte, à elle de secourir les deux jeunes. Même si Jonatan avait une grande connaissance magique, elle devait être moindre que celle de l’adulte les accompagnant.

« Micaëla, que se passe-t-il ? »

Il murmura rapidement un « Lumos » et alluma sa baguette, la déposant sur le sol, avant de se pencher et de serrer Micaëla dans ses bras. Visiblement, elle était emprise d’une peur qui échappait à l’adolescent. Qu’est-ce donc qui l’effrayait, dans ce coffre ? Rien ne semblait dangereux pour eux, pourtant. Il ne sut donc que faire d’autre que la maintenir ainsi, espérant que cette étreinte serait suffisamment rassurante pour calmer l’angoisse de l’élève. En faisant cela, il leva toutefois le regard sur Madame Courterois, prenant la parole malgré son envie de ne pas lui parler.

« Madame, savez-vous comment nous pouvons sortir ? Êtes vous au fait des enchantements présents sur la porte de votre coffre ? Avez-vous aidé à les confectionner ? Les chambres fortes de Gringotts ne sont-elles pas réputées pour être les plus sécuritaires et les plus difficiles à pénétrer de tout le monde sorcier ? Avez vous une quelconque idée de la manière de nous en sortir ? »

C’était plus fort que Jonatan, lorsqu’il sentait que la situation lui échappait, il devait occuper l’espace de ses mots, analyser, chercher désespérément une solution. Comment sortir d’une chambre forte réputée inviolable ? Pire encore que le serment à ce nom… Ils pourraient tout aussi bien périr ici tous les trois que personne ne le saurait, à part peut-être le gobelin sournois qui les y avait enfermés.

Quelles bêtes peu fiables ! Pourquoi persister à leur fournir les clés de ce royaume ? Un sorcier serait nettement plus digne de cette tâche, et surtout plus fiable ! Ou tout de moins ne pourraient-ils pas utiliser une magie inconnue des plus grands mages, que ces derniers ne pourraient maîtriser…
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

▬ loterie gringott's || Jonatan, Micaela & Penelope

T H E R E . I S . N O T H I N G . L I K E . L O N D O N :: Défis/Loteries/Animations

Sujets similaires

-
» Ordre repêchage 2011 + loterie
» Loterie comtale sur les mines les 19/10 et 20/10
» Mandats pour la Grande Loterie du Comité des Fêtes
» Loterie Dean Youngblood
» Loterie au draft 2013 et les autres...

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: